Thema

Charles Pathé et Léon Gaumont

Premiers géants du cinéma

Documentaire -
87 min

Charles Pathé et Léon Gaumont ont révélé au monde la magie du cinéma. À travers des archives rares et des extraits de films marquants des débuts du septième art, ce passionnant documentaire dévoile leur incroyable aventure.

Tous deux issus d'un milieu modeste, nés à quelques mois d'intervalle, Charles Pathé en 1863, Léon Gaumont en 1864, les deux hommes révélèrent au monde la magie du cinéma. Si sa paternité revient aux frères Lumière - sans oublier Georges Méliès -, Pathé et Gaumont surent l'industrialiser, le perfectionner, le développer avec un prodigieux talent de visionnaires à une époque, la fin du XIX e siècle, où pas un entrepreneur n'aurait misé un sou sur ce qui était au départ une attraction de foire. Or, en à peine vingt ans, ces deux génies du commerce et de l'innovation édifièrent les bases sur lesquelles le cinéma continue de s'épanouir. Charles Pathé avec son sens des affaires, Léon Gaumont par son talent d'ingénieur - grâce auquel il inventa avant l'heure le cinéma parlant en couleurs et le caméscope. Le second installa aux Buttes-Chaumont sa fabrique d'appareils de projection et de caméras, tandis que le premier, dont le coq devint l'emblème, construisit à Joinville-le-Pont des usines, qui, à leur apogée, employaient six mille personnes produisant plusieurs kilomètres de pellicules par jour.

Concurrence acharnée

Se livrant une concurrence acharnée, l'invention de l'un aiguillonnant l'inventivité de l'autre, ils construisirent chacun un empire en France comme à l'étranger et ouvrirent à Paris les premières salles de cinéma, véritables palais où se pressait un public fasciné. De 1895 à 1914, les saynètes muettes, grivoises, naïves ou à trucages, dont raffolait la foule des foires, cédèrent la place à des oeuvres plus abouties où le burlesque de Max Linder - que Chaplin prit pour modèle - le disputait aux séries à succès (Fantômas, Les mystères de New York, Les vampires, etc.). La Première Guerre mondiale porta un coup terrible aux deux hommes, puis l'irrésistible ascension d'Hollywood leur asséna le coup de grâce. Dans les années 1920, Pathé céda son empire à Bernard Natan et Gaumont dut s'allier à la Metro-Goldwyn-Mayer. Contre toute attente, retraités sur la Riviera, tous deux lièrent une sincère amitié. Composé de remarquables archives et de nombreux extraits de films, ce passionnant documentaire dresse un portrait sensible des deux géants du cinéma et éclaire d'un jour nouveau l'aube du septième art.

Générique
  • Réalisation :Emmanuelle Nobecourt, Gaëlle Royer
  • Pays :France
  • Année :2015
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)
  • En lire plus

    Tous deux issus d'un milieu modeste, nés à quelques mois d'intervalle, Charles Pathé en 1863, Léon Gaumont en 1864, les deux hommes révélèrent au monde la magie du cinéma. Si sa paternité revient aux frères Lumière - sans oublier Georges Méliès -, Pathé et Gaumont surent l'industrialiser, le perfectionner, le développer avec un prodigieux talent de visionnaires à une époque, la fin du XIX e siècle, où pas un entrepreneur n'aurait misé un sou sur ce qui était au départ une attraction de foire. Or, en à peine vingt ans, ces deux génies du commerce et de l'innovation édifièrent les bases sur lesquelles le cinéma continue de s'épanouir. Charles Pathé avec son sens des affaires, Léon Gaumont par son talent d'ingénieur - grâce auquel il inventa avant l'heure le cinéma parlant en couleurs et le caméscope. Le second installa aux Buttes-Chaumont sa fabrique d'appareils de projection et de caméras, tandis que le premier, dont le coq devint l'emblème, construisit à Joinville-le-Pont des usines, qui, à leur apogée, employaient six mille personnes produisant plusieurs kilomètres de pellicules par jour.

    Concurrence acharnée

    Se livrant une concurrence acharnée, l'invention de l'un aiguillonnant l'inventivité de l'autre, ils construisirent chacun un empire en France comme à l'étranger et ouvrirent à Paris les premières salles de cinéma, véritables palais où se pressait un public fasciné. De 1895 à 1914, les saynètes muettes, grivoises, naïves ou à trucages, dont raffolait la foule des foires, cédèrent la place à des oeuvres plus abouties où le burlesque de Max Linder - que Chaplin prit pour modèle - le disputait aux séries à succès (Fantômas, Les mystères de New York, Les vampires, etc.). La Première Guerre mondiale porta un coup terrible aux deux hommes, puis l'irrésistible ascension d'Hollywood leur asséna le coup de grâce. Dans les années 1920, Pathé céda son empire à Bernard Natan et Gaumont dut s'allier à la Metro-Goldwyn-Mayer. Contre toute attente, retraités sur la Riviera, tous deux lièrent une sincère amitié. Composé de remarquables archives et de nombreux extraits de films, ce passionnant documentaire dresse un portrait sensible des deux géants du cinéma et éclaire d'un jour nouveau l'aube du septième art.

  • Vidéos recommandées
  • Générique
    • Réalisation :Emmanuelle Nobecourt, Gaëlle Royer
    • Pays :France
    • Année :2015
    • Origine :ARTE F
  • Commentaires