Nansen

Nansen

jeudi 04 août à 6h40 (56 min)

Nansen

Un passeport pour les apatrides

jeudi 04 août à 6h40 (56 min)

Déjà diffusé vendredi 24.06 à 10h35

Au début des années 1920, plus de 2 millions de Russes et d'Arméniens sont devenus apatrides. Les premiers ont été privés de leur nationalité par Lénine, tandis que les seconds, rescapés du génocide de 1915, sont interdits de retour par la jeune république turque. Révolté par leur sort, le Norvégien Fridtjof Nansen a oeuvré pour donner un statut à ces réfugiés.

Au début des années 1920, plus de 2 millions de Russes et d'Arméniens sont devenus apatrides. Les premiers ont été privés de leur nationalité par Lénine, tandis que les seconds, rescapés du génocide de 1915, sont interdits de retour par la jeune république turque. Révolté par leur sort, le Norvégien Fridtjof Nansen (1861-1930), un scientifique et explorateur polaire qui vient d'être nommé haut-commissaire aux réfugiés par la Société des Nations, va parvenir à imposer au niveau international un document administratif qui leur redonne une identité et des droits. Après eux, d'autres communautés bénéficieront de ce fameux certificat - dit "passeport Nansen"- jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale : les Allemands juifs chassés par le nazisme, mais aussi les Républicains espagnols qui fuient la dictature franquiste.

Un combat pour le droit

Figure majeure de l'exploration polaire, scientifique de renom, Fridtjof Nansen se voit décerner le prix Nobel de la paix en 1922 pour son action en faveur des réfugiés russes et arméniens. Le prix est également décerné en 1938 à l'Office international Nansen qui avait poursuivi son oeuvre. En 1945, l'ONU remplace la Société des Nations qui n'a pas su empêcher la guerre et adopte en 1951 la convention de Genève sur les réfugiés, donnant naissance au Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés. Avec Philippe Saada, Valentine Varela, fille de la réalisatrice d'origine russe Nina Companeez, revient entre autres ici sur l'exil de sa propre famille. À travers archives, témoignages et éclairage d'historiens, leur film rappelle la genèse d'une réalité contemporaine.

Réalisation:  Valentine Varela, Philippe Saada