Thema

Notes on blindness

Une expérience de l'obscurité

Documentaire -
83 min

Entre fiction et documentaire, un délicat voyage intérieur dans le monde de John Hull, un universitaire devenu aveugle en 1981, qui a tenu le journal audio de ce bouleversement psychique et sensoriel.

" Puis la lumière s'est éteinte..." À l'été 1981, John Hull, écrivain et professeur de théologie à l'université de Birmingham, souffrant depuis l'enfance de troubles de la vision, devient aveugle. Afin de donner un sens à ce bouleversement, il commence à enregistrer un journal audio sur cassettes. Le récit de son expérience touche aux aspects les plus intimes et les plus profonds de son existence : sa relation avec sa femme, ses enfants, son travail, sa foi en Dieu, mais aussi l'exploration sensible et philosophique de ce que représente la perte de la vue. Ses "notes sur la cécité" constituent une méditation fascinante sur la mémoire, la conscience et la perception. Avec une précision de chercheur, mais aussi de poète, John Hull nous invite dans son monde sans visage, sans jour, sans nuit et sans saison. Un royaume d'ombres qui menace d'engloutir non seulement ses souvenirs, mais sa vie tout entière.

Au-delà de la vision

Les réalisateurs de Notes on blindness ont obtenu l'accès exclusif à ces enregistrements. Peu avant le décès de John Hull, à 80 ans, en août 2015, ils ont aussi pu interviewer très longuement celui qui était devenu entre-temps l'auteur reconnu de nombreux livres sur la cécité, ainsi que son épouse Marilyn. Ce double témoignage - des extraits du journal audio, le récit rétrospectif du couple sur ces quelques années cruciales durant lesquelles ils ont appris à vivre avec la cécité - compose la trame narrative du film. John et Marilyn Hull y sont incarnés par des comédiens, Dan Skinner et Simone Kirby, doublés en français par Lambert Wilson et Elsa Lepoivre. Avec leurs voix pour fils rouges, Notes on blindness voyage à petites touches subtiles dans l'entre-deux qui réunit désormais, entre ombre et lumière, l'aveugle et les voyants - Marilyn et deux, puis trois, puis quatre enfants. Immersion à la fois sensorielle et intellectuelle dans l'expérience singulière d'un homme dévasté par la perte, le film explore peu à peu les contours du nouveau monde, au-delà de la vision, qu'il finit par accepter pour sien.

Générique
  • Réalisation :Peter Middleton, James Spinney
  • Pays :France
  • Année :2015
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)
  • En lire plus

    " Puis la lumière s'est éteinte..." À l'été 1981, John Hull, écrivain et professeur de théologie à l'université de Birmingham, souffrant depuis l'enfance de troubles de la vision, devient aveugle. Afin de donner un sens à ce bouleversement, il commence à enregistrer un journal audio sur cassettes. Le récit de son expérience touche aux aspects les plus intimes et les plus profonds de son existence : sa relation avec sa femme, ses enfants, son travail, sa foi en Dieu, mais aussi l'exploration sensible et philosophique de ce que représente la perte de la vue. Ses "notes sur la cécité" constituent une méditation fascinante sur la mémoire, la conscience et la perception. Avec une précision de chercheur, mais aussi de poète, John Hull nous invite dans son monde sans visage, sans jour, sans nuit et sans saison. Un royaume d'ombres qui menace d'engloutir non seulement ses souvenirs, mais sa vie tout entière.

    Au-delà de la vision

    Les réalisateurs de Notes on blindness ont obtenu l'accès exclusif à ces enregistrements. Peu avant le décès de John Hull, à 80 ans, en août 2015, ils ont aussi pu interviewer très longuement celui qui était devenu entre-temps l'auteur reconnu de nombreux livres sur la cécité, ainsi que son épouse Marilyn. Ce double témoignage - des extraits du journal audio, le récit rétrospectif du couple sur ces quelques années cruciales durant lesquelles ils ont appris à vivre avec la cécité - compose la trame narrative du film. John et Marilyn Hull y sont incarnés par des comédiens, Dan Skinner et Simone Kirby, doublés en français par Lambert Wilson et Elsa Lepoivre. Avec leurs voix pour fils rouges, Notes on blindness voyage à petites touches subtiles dans l'entre-deux qui réunit désormais, entre ombre et lumière, l'aveugle et les voyants - Marilyn et deux, puis trois, puis quatre enfants. Immersion à la fois sensorielle et intellectuelle dans l'expérience singulière d'un homme dévasté par la perte, le film explore peu à peu les contours du nouveau monde, au-delà de la vision, qu'il finit par accepter pour sien.

  • Vidéos recommandées
  • Générique
    • Réalisation :Peter Middleton, James Spinney
    • Pays :France
    • Année :2015
    • Origine :ARTE F
  • Commentaires