Thema

Le petit guide de l'empoisonneur

Naissance de la médecine légale

Documentaire -
113 min

À l’âge d’or de la chimie, les connaissances scientifiques permettant de détecter des crimes derrière des morts suspectes étaient, elles, très en retard. Ce documentaire-fiction montre la naissance de la toxicologie médico-légale à travers le portrait de deux de ses pionniers, Charles Norris, le premier médecin légiste de formation scientifique et Alexander Gettler.

À l’âge d’or de la chimie, les connaissances scientifiques permettant de détecter des crimes derrière des morts suspectes étaient, elles, très en retard. Aux États-Unis, ces décès étaient soumis à l'examen d'un coroner, personnage souvent corrompu, réputé modifier les certificats de décès moyennant finance. Mais un homme allait révolutionner tout cela : Charles Norris (1867-1935), descendant de l’une des familles les plus fortunées de Philadelphie. Il devint le premier médecin légiste de formation scientifique. Directeur de laboratoire au Bellevue Hospital de New York, il recruta comme toxicologue Alexander Gettler (1883-1968), fils d’immigrés polonais. Ensemble, Norris et Gettler jetèrent les bases de la toxicologie médico-légale moderne au sein du premier laboratoire de sciences judiciaires, créé en 1918 pour rechercher des substances ayant pu jouer un rôle direct ou indirect dans un décès. Ils menèrent également les premières campagnes contre les dangers de la chimie pour la santé publique, dénonçant certains scandales sanitaires et obligeant les entreprises et les autorités à accepter la réglementation de l’usage des produits chimiques sur les lieux de travail et dans les produits de consommation.

Des affaires célèbres

Ce documentaire-fiction revient sur les plus célèbres affaires auxquelles furent confrontés Norris et Gettler : l’histoire de l’impitoyable tueuse en série Mary Frances Creighton, adepte du cyanure ; l’empoisonnement d’ouvriers de chez Standard Oil et General Motors par des carburants au plomb tétraéthyle ; la mort troublante d’Anna Fredericksen (à cause du monoxyde de carbone qui tuait à New York plus de gens que la typhoïde, la tuberculose et la rougeole réunies) ; l’empoisonnement au radium des ouvrières dans une usine de montres du New Jersey… Le film revient également sur un épisode peu connu de la politique américaine auquel Norris s’est farouchement opposé, la "guerre chimique de la Prohibition" : de 1919 à 1933, le gouvernement américain a sciemment ajouté des substances chimiques nocives dans les alcools fabriqués aux États-Unis pour intoxiquer les consommateurs et les dissuader de boire. Ce programme d'empoisonnement fédéral aurait tué au moins dix mille personnes ! Au fil des autopsies et des affaires, Norris et Gettler ont ainsi élevé la science médico-légale au rang de discipline hautement respectée, et ont révolutionné le système de justice pénale américaine.

Générique
  • Réalisation :Rob Rapley
  • Pays :Etats-Unis
  • Année :2014
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)
  • En lire plus

    À l’âge d’or de la chimie, les connaissances scientifiques permettant de détecter des crimes derrière des morts suspectes étaient, elles, très en retard. Aux États-Unis, ces décès étaient soumis à l'examen d'un coroner, personnage souvent corrompu, réputé modifier les certificats de décès moyennant finance. Mais un homme allait révolutionner tout cela : Charles Norris (1867-1935), descendant de l’une des familles les plus fortunées de Philadelphie. Il devint le premier médecin légiste de formation scientifique. Directeur de laboratoire au Bellevue Hospital de New York, il recruta comme toxicologue Alexander Gettler (1883-1968), fils d’immigrés polonais. Ensemble, Norris et Gettler jetèrent les bases de la toxicologie médico-légale moderne au sein du premier laboratoire de sciences judiciaires, créé en 1918 pour rechercher des substances ayant pu jouer un rôle direct ou indirect dans un décès. Ils menèrent également les premières campagnes contre les dangers de la chimie pour la santé publique, dénonçant certains scandales sanitaires et obligeant les entreprises et les autorités à accepter la réglementation de l’usage des produits chimiques sur les lieux de travail et dans les produits de consommation.

    Des affaires célèbres

    Ce documentaire-fiction revient sur les plus célèbres affaires auxquelles furent confrontés Norris et Gettler : l’histoire de l’impitoyable tueuse en série Mary Frances Creighton, adepte du cyanure ; l’empoisonnement d’ouvriers de chez Standard Oil et General Motors par des carburants au plomb tétraéthyle ; la mort troublante d’Anna Fredericksen (à cause du monoxyde de carbone qui tuait à New York plus de gens que la typhoïde, la tuberculose et la rougeole réunies) ; l’empoisonnement au radium des ouvrières dans une usine de montres du New Jersey… Le film revient également sur un épisode peu connu de la politique américaine auquel Norris s’est farouchement opposé, la "guerre chimique de la Prohibition" : de 1919 à 1933, le gouvernement américain a sciemment ajouté des substances chimiques nocives dans les alcools fabriqués aux États-Unis pour intoxiquer les consommateurs et les dissuader de boire. Ce programme d'empoisonnement fédéral aurait tué au moins dix mille personnes ! Au fil des autopsies et des affaires, Norris et Gettler ont ainsi élevé la science médico-légale au rang de discipline hautement respectée, et ont révolutionné le système de justice pénale américaine.

  • Vidéos recommandées
  • Générique
    • Réalisation :Rob Rapley
    • Pays :Etats-Unis
    • Année :2014
    • Origine :ARTE F
  • Commentaires