Thema

Le siècle de Le Corbusier

Documentaire -
53 min
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • jeudi 28 juillet à 24h35
    • mercredi 13 mai 2015 à 23h30
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 13 mai 2015 au 21 mai 2015
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

Considéré comme l'un des plus grands architectes du XXe siècle, Le Corbusier a su révolutionner l'architecture et l'habitat. Cinquante ans après sa mort, alors qu'il est accusé d'avoir adhéré au fascisme, Juliette Cazanave lui donne la parole. Un documentaire ingénieux construit à base d'archives, qui laisse libre cours à la pensée de l'architecte visionnaire.

Les lunettes cerclées de noir, l'éternel noeud papillon, les expressions à l'emporte-pièce, les élans tour à tour cassants et lyriques, les obsessions et les manies... : Charles Édouard Jeanneret, alias Le Corbusier (1887-1965), architecte, urbaniste, peintre et sculpteur, est un univers à lui tout seul. Extraordinaire visionnaire, il a révolutionné l'architecture et l'habitat, et a préfiguré avec plusieurs décennies d'avance la ville de la seconde moitié du XX e siècle.

Artiste total

Alors que, cinquante ans après sa mort, trois livres* l'ont accusé d'avoir adhéré au fascisme, Juliette Cazanave lui donne la parole, ne dépeignant cette imposante figure de la modernité qu'à travers ses propres mots et la faisant dialoguer avec son temps, celui des guerres mondiales et des totalitarismes triomphants. Interviewé d'abondance tout au long de sa vie, n'ayant cessé d'écrire et de parler pour approfondir et transmettre sa pensée, Le Corbusier se prête mieux que personne à ce jeu de l'autoportrait en archives imaginé par Pierre Assouline pour la collection documentaire "Le siècle de ...". Celui qui a regardé son siècle avec tant d'anticipation et d'optimisme s'est-il laissé aveugler par une confiance sans bornes en son art ? La conviction profonde qu'il détenait les clés d'un monde meilleur a-t-elle fait de lui un dangereux idéologue ? Ce film ne donne pas de réponse, mais invite à un passionnant voyage en compagnie de cet artiste total - voire totalitaire -, au verbe évocateur : "Puissent nos bétons si rudes révéler que, sous eux, nos sensibilités sont si fines."

* Un Corbusier de François Chaslin (Seuil, 528 pp.) ; Le Corbusier, un fascisme français de Xavier de Jarcy (Albin Michel, 288 pp.) ; Le Corbusier - Une froide vision du monde de Marc Perelman (Michalon, 256 pp.)

Générique
  • Réalisation :Juliette Cazanave
  • Pays :France
  • Année :2014
Commentaires (0)