Les années Obama (3/4)

La guerre à reculons

mardi 04 octobre à 22h50 (59 min)

Rediffusion vendredi 04.11 à 11h25

Barack Obama et ses conseillers relatent au jour le jour les péripéties d'une présidence qui voulait changer l'Amérique. Une immersion documentaire inédite dans la réalité de la Maison-Blanche. Acte III : comment, en dépit des espoirs que son discours, au Caire, a soulevés dans le monde arabe, Obama va échouer à sortir les États-Unis du bourbier créé au Moyen-Orient par la guerre de George W. Bush en Irak.

Le 4 novembre 2008, un immense espoir se lève, venu des États-Unis. L'élection du premier président noir de l'histoire américaine, issu par son père d'une famille musulmane, fait rêver non seulement son pays, mais aussi le monde entier, d'une nouvelle ère politique de paix et de justice sociale, qui tournera la page des années Bush. " Vous et moi, nous allons changer ce pays, et nous changerons le monde", lance-t-il à la foule euphorique qui l'acclame. Huit ans après, quel bilan  Barack Obama laisse-t-il en quittant la Maison-Blanche ? Comment a-t-il exercé le pouvoir ?

Cette magistrale série documentaire tente de répondre en reconstituant de l'intérieur et en détail, grâce au récit de Barack Obama lui-même et de ses conseillers, mais aussi de nombre d'autres témoins clés, ce que furent, au jour le jour, les grandes étapes de ses deux mandats. En mettant en lumière la dimension éminemment humaine du pouvoir, Norma Percy et ses coréalisateurs parviennent à faire des arcanes d'une réforme financière ou des dessous d'une négociation technique sur l'assurance santé un palpitant scénario à rebondissements. Mais si leurs Années Obama rappellent parfois les séries Borgen ou À la Maison-Blanche, d'autant que le personnage principal a le charisme, voire le glamour, d'un héros de fiction, la rigueur de l'information n'est jamais sacrifiée aux ressorts de la narration. Au-delà du bilan d'Obama, cette immersion dans les coulisses de la Maison-Blanche révèle remarquablement toutes les contradictions et la complexité de la politique américaine contemporaine.

3. La guerre à reculons

Acte III : comment, en dépit des espoirs que son discours, au Caire, a soulevés dans le monde arabe, Obama va échouer à sortir les États-Unis du bourbier créé au Moyen-Orient par la guerre de George W. Bush en Irak. Face aux révoltes dans certains pays arabes et à l'embrasement de la Syrie, il donne le sentiment d'hésiter à contretemps entre désengagement et intervention. Avant que, ironie de l'histoire, le pays le plus hostile aux États-Unis, l'Iran, lui accorde en 2015 sa première vraie victoire diplomatique. Un bilan en demi-teinte sur lequel le président sortant livre quelques réponses surprenantes - affirmant par exemple que sa volte-face, en 2013, sur l'intervention en Syrie proposée par la France, reste l'une des décisions "dont il est le plus fier". Cet épisode revient aussi en détail sur l'opération clandestine lancée par la CIA au Pakistan pour exécuter Ben Laden.

______________________________________

Réalisation:  Norma Percy, Brian Lapping, Paul Mitchell