Thema

Nom de code : "Sonate au clair de lune"

Elly Ney, pianiste sous le régime nazi

Documentaire -
52 min
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • lundi 10 octobre à 00h00
    • dimanche 3 mai 2015 à 23h35
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 9 octobre au 16 octobre 2016
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

Pianiste élevée au rang de mythe, Elly Ney (1882-1968) a voué sa vie au culte de Beethoven. Mais celle qui se considérait avant tout comme une musicienne populaire se laissa aussi séduire par l’idéologie nazie, et en particulier par l’antisémitisme. Ce documentaire retrace son parcours et s'interroge sur la personnalité complexe de cette artiste légendaire.

Autour de 1900, les compositions de Beethoven passaient pour injouables par des femmes, car émanant d'un titan puissant et viril. Puis la pianiste Elly Ney (1882-1968) vint et s'identifia - y compris physiquement, avec un regard habité et une volumineuse tignasse - au compositeur. Après des débuts au Carnegie Hall et une brillante carrière aux États-Unis, elle préféra célébrer des grand-messes en l'honneur de son idole, lisant notamment lors de ses concerts le fameux "Testament de Heiligenstadt" écrit en 1802 par un Beethoven très déprimé. Mais celle qui se considérait avant tout comme une musicienne populaire se laissa aussi séduire par l'idéologie nazie, et en particulier par l'antisémitisme, à l'instar de Leni Riefenstahl ou de Winifred Wagner.

À travers photos, extraits de films, lettres et témoignages, ce documentaire retrace son parcours, en s'interrogeant à la fois sur le rôle qu'elle joua pour populariser Beethoven, lui-même récupéré par la propagande nazie, et sur son engagement pour le régime hitlérien. Seule pianiste allemande de son temps à pouvoir s'affirmer au niveau de ses collègues hommes (Artur Schnabel, Wilhelm Backhaus et Wilhelm Kempff), elle a laissé des enregistrements légendaires des oeuvres pour piano de Beethoven, tant son jeu singulier différait de celui de ses contemporains.

Générique
  • Réalisation :Axel Fuhrmann
  • Pays :Allemagne
  • Année :2014
Commentaires (0)