Dans la fièvre des années 20

Dans la fièvre des années 20

jeudi 11 août à 1h15 (53 min)

Dans la fièvre des années 20

Vienne, la dernière danse

jeudi 11 août à 1h15 (53 min)

Dernier volet d'une série qui explore l'effervescence artistique des Années folles. Aujourd'hui : Vienne. Malgré une situation politique et économique délicate, les viennois continuent de se divertir. Le théâtre, la musique, la photographie, la psychanalyse se développent et font de Vienne, une des capitales européennes les plus avant-gardistes.

L'Autriche n'a pas été épargnée par la Première Guerre mondiale. Après l'effondrement de l'Empire austro-hongrois, la situation politique est plus qu'incertaine. Une décennie ponctuée par le krach boursier de 1929, qui provoquera une explosion du chômage. Mais les Viennois ne perdent pas leur légendaire sens de l'humour et de la dérision. Un vent de renouveau souffle envers et contre tout...

Bouillon de culture

Au temps de "Vienne la rouge", architecture et urbanisme social, culture ouvrière et bourgeoisie juive éclairée font progresser la société. Mais Vienne est aussi la capitale de la psychanalyse et d'un certain pessimisme des intellectuels - le polémiste et redoutable auteur satirique Karl Kraus prédit ainsi l'apocalypse à venir. La presse est en effervescence. La nouvelle musique de Schönberg s'impose, l'Opéra de Vienne séduit l'Europe et les théâtres sont pleins. Le Festival international de théâtre de 1924 attire les auteurs et metteurs en scène d'avant-garde. Les chansonniers s'en donnent à coeur joie dans les cabarets. Des femmes comme Margit Louise tiennent salon, tandis que Trude Fleischmann s'illustre par ses photographies.

Réalisation:  Stefanie Appel