Dans la fièvre des années 20

Dans la fièvre des années 20

jeudi 04 août à 0h05 (52 min)

Dans la fièvre des années 20

Le Berlin de Tucholsky

jeudi 04 août à 0h05 (52 min)

Entre archives foisonnantes et reconstitutions, ce premier épisode d'une série sur les Années folles plonge dans un Berlin en effervescence, à travers le regard d'une de ses plus flamboyantes figures : Kurt Tucholsky, journaliste et auteur de chansons libertines.

À peine relevée de la Première Guerre mondiale, l'Europe se grise de la paix retrouvée au rythme effréné des Années folles. Son coeur bat à Berlin, capitale débordant de vitalité de la timide République de Weimar, qui succède à l'Empire allemand déchu. Un carrefour des avant-gardes où fleurissent cabarets et music-halls, temples de nouvelles icônes scandaleuses, mais où, dès janvier 1919, sont assassinés Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht. Tout à la fois journaliste au magazine culturel Weltbühne et auteur de chansons libertines, Kurt Tucholsky, fils d'une famille juive aisée, navigue en virtuose entre ces mondes, dandy poète la nuit, socialiste et antimilitariste le jour.

Cité star des arts

Entre extraits de ses oeuvres, archives - Berlin s'aime et se filme - et scènes reconstituées, c'est à travers le regard et la plume acérée de Tucholsky que ce docu-fiction jubilatoire revisite une époque d'intense bouillonnement culturel. Expressionnisme, dadaïsme, Nouvelle Objectivité : la capitale allemande joue la métropole star des arts du XXe siècle, quand le Nosferatu de Murnau s'échappe des studios Babelsberg et qu'Erwin Piscator, Max Reinhardt et Bertolt Brecht réinventent le théâtre. Fil rouge de ce voyage, Kurt Tucholsky compte aussi parmi les premiers à détecter, derrière le voile de l'insouciance, les signes des ténèbres à venir. Car si Joséphine Baker et sa Revue nègre échauffent les esprits, la crise de 1929 met un terme brutal à l'effervescence, précipitant l'Allemagne dans le chaos et ouvrant la voie aux nazis.

Réalisation:  Christoph Weinert