28 minutes

28 minutes

mercredi 18 décembre à 20h05 (40 min)

28 minutes

Printemps Arabes, trois ans après: tout ça pour ça?

mercredi 18 décembre à 20h05 (40 min)

PIERRE RABHI : LE VRAI PROGRÈS, C'EST LA DÉCROISSANCE Entretien avec Pierre Rabhi, agriculteur, écrivain et personnage aux grandes convictions. PRINTEMPS ARABES, TROIS ANS APRÈS : TOUT ÇA POUR ÇA ? Débat avec Agnès Levallois, consultante spécialiste du monde arabe, Hind Meddeb, journaliste et réalisatrice, et Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences Po en études arabes.

ARTE garantit que le courriel fourni servira uniquement à l'envoi de cette recommandation.

Copiez le code embed et insérez-le dans votre page. Il s'adapte automatiquement au format choisi. Copier

Rappel par courriel

Envoyez-moi un courriel de rappel heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

Pouvez-vous lire ceci ?

ARTE garantit que le courriel fourni servira uniquement à l'envoi de cette recommandation.

Suivez l'émission sur

Pierre Rabhi : le vrai progrès, c'est la décroissance

" L'écologie interroge notre regard sur la vie, notre positionnement par rapport aux mystères de la vie ", défend le pionnier et porte-voix de l'agroécologie Pierre Rabhi. Son crédo, réaliser à petite échelle locale des projets écologiques et solidaires d'habitats propres, des " oasis " respectueuses de l'environnement et vivables. Aujourd'hui, ces projets sont portés dans une vingtaine de lieux en France, où le vivre mieux ensemble paraît être devenu une réalité.

Nous recevons ce soir Pierre Rabhi, agriculteur, écrivain et personnage aux grandes convictions.

Printemps arabes, trois ans après : tout ça pour ça ?

Cela fait trois ans que Mohamed Bouazizi, vendeur ambulant à Sidi Bouzid, s'est suicidé en s'immolant. Son acte a entraîné un soulèvement du peuple tunisien qui fait chuter Ben Ali en 2011. Le jasmin de la révolution tunisienne a essaimé dans d'autres pays où certains régimes dictatoriaux sont tombés et des élections ont porté des islamistes au pouvoir. Etait-ce là un hiver arabe ou une transition vers plus de démocratie ? Les Tunisiens et les Egyptiens ont choisi de faire tomber à nouveau ces pouvoirs islamistes. Mais que dire de la Syrie, encore en guerre civile ? De la répression des mouvements au Bahreïn et en Irak ? De l'instabilité quotidienne de la Libye ? Du changement de façade qui ne change pratiquement rien au Yémen ? Trois ans après, que reste-t-il des printemps arabes ???

Nous en débattons ce soir avec Agnès Levallois, consultante spécialiste du monde arabe, Hind Meddeb, journaliste et réalisatrice, et Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences Po en études arabes.

Élisabeth Quin reçoit tous les jours en première partie d'émission un invité témoin de l'actualité. Elle mène ensuite un débat sur le sujet chaud du jour. Elle est accompagnée de Nadia Daam, journaliste spécialiste du Web, et alternativement des journalistes politiques Vincent Giret, Matthieu Croissandeau, Guillaume Roquette et Renaud Dély. Juan Gomez élargit le débat à l'international avec sa chronique "Vu d'ailleurs".

Pierre Rabhi : le vrai progrès, c'est la décroissance

" L'écologie interroge notre regard sur la vie, notre positionnement par rapport aux mystères de la vie ", défend le pionnier et porte-voix de l'agroécologie Pierre Rabhi. Son crédo, réaliser à petite échelle locale des projets écologiques et solidaires d'habitats propres, des " oasis " respectueuses de l'environnement et vivables. Aujourd'hui, ces projets sont portés dans une vingtaine de lieux en France, où le vivre mieux ensemble paraît être devenu une réalité.

Nous recevons ce soir Pierre Rabhi, agriculteur, écrivain et personnage aux grandes convictions.

Printemps arabes, trois ans après : tout ça pour ça ?

Cela fait trois ans que Mohamed Bouazizi, vendeur ambulant à Sidi Bouzid, s'est suicidé en s'immolant. Son acte a entraîné un soulèvement du peuple tunisien qui fait chuter Ben Ali en 2011. Le jasmin de la révolution tunisienne a essaimé dans d'autres pays où certains régimes dictatoriaux sont tombés et des élections ont porté des islamistes au pouvoir. Etait-ce là un hiver arabe ou une transition vers plus de démocratie ? Les Tunisiens et les Egyptiens ont choisi de faire tomber à nouveau ces pouvoirs islamistes. Mais que dire de la Syrie, encore en guerre civile ? De la répression des mouvements au Bahreïn et en Irak ? De l'instabilité quotidienne de la Libye ? Du changement de façade qui ne change pratiquement rien au Yémen ? Trois ans après, que reste-t-il des printemps arabes ???

Nous en débattons ce soir avec Agnès Levallois, consultante spécialiste du monde arabe, Hind Meddeb, journaliste et réalisatrice, et Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences Po en études arabes.

Élisabeth Quin reçoit tous les jours en première partie d'émission un invité témoin de l'actualité. Elle mène ensuite un débat sur le sujet chaud du jour. Elle est accompagnée de Nadia Daam, journaliste spécialiste du Web, et alternativement des journalistes politiques Vincent Giret, Matthieu Croissandeau, Guillaume Roquette et Renaud Dély. Juan Gomez élargit le débat à l'international avec sa chronique "Vu d'ailleurs".

Invité: Pierre Rabhi, Agnès Levallois, Hind Meddeb, Jean -Pierre Filiu
Présentation: Élisabeth Quin