Beat generation

Beat generation

dimanche 08 mai à 3h40 (55 min)

Beat generation

Kerouac, Ginsberg, Burroughs

dimanche 08 mai à 3h40 (55 min)

Retour sur la formidable amitié entre Jack Kerouac, Allen Ginsberg et William Burroughs, qui a donné naissance au mouvement littéraire de la Beat Generation. Un "road-portrait" très documenté coécrit par Jean-Jacques Lebel et Xavier Villetard.

Ils se rencontrent à New York à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ils s'aiment, se brouillent, se réconcilient, s'envoient des lettres. Grâce à elles, le film voyage : San Francisco, Mexico, Tanger... et, bien sûr, Paris, où Ginsberg et Burroughs séjournent à la fin des années 1950. Ils y célèbrent Rimbaud et Apollinaire, y rencontrent Duchamp, se trouvent de vraies affinités avec Dada, Artaud, Genet... En quête d'absolu et d'accomplissement de soi, en rupture avec l'Amérique puritaine, ils expérimentent la sexualité et les drogues. Mais au coeur de cette formidable amitié, il y a surtout trois écrivains et trois livres - Howl de Ginsberg (1956), Sur la route de Kerouac (1957) et Le festin nu de Burroughs (1959) - qui vont dynamiter les lettres mondiales et influencer les mentalités à venir.

KGB (Kerouac-Ginsberg-Burroughs)

Jean-Jacques Lebel, l'un des principaux "passeurs" de la Beat Generation en France, retrace en 55 minutes les riches heures d'un mouvement qui a posé les jalons de la contre-culture mondiale. Limitant délibérément son propos aux années d'écriture des trois livres publiés en rafale à la fin des années 1950, et qui ont valeur de manifeste, l'auteur puise dans un fonds d'archives exceptionnel quelques séquences de toute beauté. De son interview inédite de Ginsberg à celle de Kerouac par la télévision canadienne, des lectures de Howl et America par Ginsberg à celles du Festin nu par Burroughs ou d'History of Bop par Kerouac, il nous invite à un trip sonore et visuel digne des meilleures "visions" des clochards célestes.

Réalisation:  Xavier Villetard