La drôle d'histoire des banques françaises

dimanche 03 juillet à 5h50 (87 min)

Comment, du XVIIIe siècle à nos jours, les banques françaises ont réussi à se soustraire à toutes les règles pour générer le système actuel. S'appuyant sur des films d'archives et des séquences d'animation, le documentaire raconte l'histoire d'un éternel recommencement et d'un système qui s'emballe.

Absence de contrôle, spéculation à outrance et paradis fiscaux ont éloigné les banques de l'économie réelle et enclenché une crise sans précédent en 2008. Comment en est-on arrivé là ? Ce documentaire remonte jusqu'en 1714, date de l'introduction en France du billet de banque, puis du système des actions orchestré par John Law 13 un banquier britannique féru de mathématiques, qui fit fortune dans les jeux. Mais, déjà, une première bulle spéculative crée la panique ! En 1789, la dette de l'État atteint 80 % du PIB. Elle est effacée huit ans plus tard, ruinant les créanciers et suscitant la colère des bourgeois... Désireux de redonner confiance aux Français, Bonaparte crée en 1799 la Banque de France. Vingt familles parisiennes 13 dont les Rothschild 13 s'emparent de cette banque centrale. Vers 1865, pour financer la révolution industrielle, deux établissements sont créés pour collecter l'épargne dormante du grand public et drainer des investissements industriels à l'étranger, notamment vers la Russie : la Société générale et le Crédit lyonnais, fondé par Henri Germain qui préconise de cloisonner les activités de dépôt et d'affaires, l'inverse du système actuel.

Les sirènes de l'ultralibéralisme

S'appuyant sur des films d'archives et des séquences d'animation, le documentaire raconte l'histoire d'un éternel recommencement et d'un système qui s'emballe, notamment après la Première Guerre mondiale où l'inflation aboutit à la crise de 1929. Puis il décrypte comment, malgré un regain d'influence des tenants de la régulation de l'État après la Seconde Guerre mondiale, la banque cède aux sirènes de l'ultralibéralisme et à la confusion politico-financière. Notamment à partir de 1971, où, brisant les accords de Bretton Woods de 1944, Nixon désindexe le dollar de l'or pour s'ouvrir aux vents de la spéculation...

Réalisation:  Guy Girard