Les pharaons de l'Égypte moderne (3/3)

ARTE+7 mardi 20 septembre à 11h20 (59 min)

Les pharaons de l'Égypte moderne (3/3)

Moubarak

mardi 20 septembre à 11h20 (59 min)

Déjà diffusé vendredi 09.09 à 11h20

De 1952 à 2011, de la chute du roi Farouk à celle du président Moubarak, cette fresque passionnante, riche en témoignages et en archives, retrace soixante ans d'histoire politique égyptienne. Elle montre combien le face-à-face entre militaires et islamistes a contribué à l'écrire. Dernier volet : La présidence de Moubarak bientôt renversée par le printemps révolutionnaire.

3. Moubarak

Hosni Moubarak, le vice-président, a été blessé lui aussi dans l'attentat qui a coûté la vie à Sadate. C'est l'obsession de la stabilité et de la sécurité qui marque ses premières années de présidence. Il laisse prospérer l'alliance du pouvoir et de l'argent, amorcée sous Sadate. Malgré une tentative d'ouverture, il renforce l'État policier d'année en année. Après avoir vainement tenté de transmettre le pouvoir à son fils au terme d'un grossier tripatouillage électoral, il tombe sous la pression de la rue, début 2011. Le 25 janvier, cinquante-neuf ans presque jour pour jour après les manifestations de 1952, les Égyptiens affluent place Tahrir, au Caire, avec les mêmes mots d'ordre : " pain, liberté, justice sociale"...

Histoire vécue, histoire vivante

C'est ce "printemps" révolutionnaire de courte durée, qu'elle n'a pu vivre sur place, qui a donné à la réalisatrice franco-égyptienne Jihan El Tahri le désir de comprendre pourquoi, soixante ans après la chute du roi Farouk, la République n'avait pas tenu ses promesses. Pour ce documentaire, fruit de cinq ans de travail, elle a multiplié les rencontres avec une trentaine de témoins de première main et de tous bords (membres de l'appareil d'État, islamistes, opposants, syndicalistes...), qui apportent un éclairage libre et foisonnant sur les événements qu'ils ont vécus. Cinq ans après la révolution égyptienne, le film met en lumière les lignes de force méconnues qui ont forgé le présent de l'Égypte, de l'enterrement de la démocratie à la naissance du djihadisme. De riches archives, dont de nombreux extraits de films de fiction ("une soupape" d'expression politique dans un pays muselé, selon la réalisatrice) ponctuent ce récit passionnant.

Réalisation:  Jihan El-Tahri