Le Procureur

Le Procureur

mardi 02 juillet à 23h30 (87 min)

Le Procureur

Au service de la Cour pénale internationale

mardi 02 juillet à 23h30 (87 min)

Rediffusion lundi 22.07 à 2h50

AU SERVICE DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Une immersion inédite au sein de la cour pénale internationale de La Haye créée il y a dix ans, aux côtés de son tout premier procureur, Luis Moreno Ocampo.

ARTE garantit que le courriel fourni servira uniquement à l'envoi de cette recommandation.

Copiez le code embed et insérez-le dans votre page. Il s'adapte automatiquement au format choisi. Copier

Rappel par courriel

Envoyez-moi un courriel de rappel heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

Pouvez-vous lire ceci ?

ARTE garantit que le courriel fourni servira uniquement à l'envoi de cette recommandation.

De 2003 à 2012, Luis Moreno Ocampo a occupé les fonctions de procureur de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Cette organisation indépendante est la première juridiction internationale permanente créée pour juger les auteurs de crimes contre l’humanité ou de crimes de guerre. Thomas Lubanga Dyilo, un chef de milice congolais soupçonné d’avoir recruté des enfants-soldats, est ainsi devenu en 2011 la première personne à être condamnée par la CPI. Le mérite en revient en particulier au procureur argentin Ocampo et à sa vice-procureure, Fatou Bensouda. Leur travail minutieux apparaît clairement dans le documentaire de Marcus Vetter et Michele Gentile, qui nous permettent d'assister à l’audience et aux déclarations, déroutantes ou bouleversantes, des témoins. Les deux réalisateurs nous donnent aussi accès à des échanges plus secrets.

Ainsi, quand le procureur contacte le gouvernement provisoire libyen en pleine intervention militaire occidentale, pour demander que soit expatrié le fils de Mouammar, Kadhafi Saïf al-Islam, contre qui a été lancé un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité. Ou encore quand il négocie avec une délégation palestinienne qui veut faire reconnaître son pays comme un État par la CPI,  afin de permettre le dépôt de plaintes contre Israël ou le Hamas… Très pédagogique, ce documentaire décrypte in vivo les procédures complexes de la justice internationale et le travail, entre ombre et lumière, d’un chef de parquet charismatique.

De 2003 à 2012, Luis Moreno Ocampo a occupé les fonctions de procureur de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Cette organisation indépendante est la première juridiction internationale permanente créée pour juger les auteurs de crimes contre l’humanité ou de crimes de guerre. Thomas Lubanga Dyilo, un chef de milice congolais soupçonné d’avoir recruté des enfants-soldats, est ainsi devenu en 2011 la première personne à être condamnée par la CPI. Le mérite en revient en particulier au procureur argentin Ocampo et à sa vice-procureure, Fatou Bensouda. Leur travail minutieux apparaît clairement dans le documentaire de Marcus Vetter et Michele Gentile, qui nous permettent d'assister à l’audience et aux déclarations, déroutantes ou bouleversantes, des témoins. Les deux réalisateurs nous donnent aussi accès à des échanges plus secrets.

Ainsi, quand le procureur contacte le gouvernement provisoire libyen en pleine intervention militaire occidentale, pour demander que soit expatrié le fils de Mouammar, Kadhafi Saïf al-Islam, contre qui a été lancé un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité. Ou encore quand il négocie avec une délégation palestinienne qui veut faire reconnaître son pays comme un État par la CPI,  afin de permettre le dépôt de plaintes contre Israël ou le Hamas… Très pédagogique, ce documentaire décrypte in vivo les procédures complexes de la justice internationale et le travail, entre ombre et lumière, d’un chef de parquet charismatique.

Réalisation: Marcus Vetter, Michele Gentile