Thema

Les lignes de Wellington (1/3)

Après la bataille

Série fiction -
54 min

Un traquenard génial de l'armée anglo-portugaise face aux troupes de Napoléon. Une fresque romanesque tissée de destins flamboyants, réalisée par Valeria Sarmiento, qui remplaça au pied levé son compagnon Raúl Ruiz, disparu juste avant le tournage. Avec une pléiade d'acteurs remarquables : John Malkovich, Marisa Paredes, Mathieu Amalric, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert...

En septembre 1810, les troupes napoléoniennes, emmenées par le maréchal Masséna, envahissent le Portugal. Lors de la bataille de Buçaco, les Français sont défaits. Pourtant, les vainqueurs portugais et britanniques battent en retraite, sous le commandement du général Wellington. Celui-ci espère ainsi attirer l'ennemi à Torres Vedras, où il a fait bâtir des lignes de fortification infranchissables. Couplée à une politique de la terre brûlée, cette stratégie oblige les populations civiles à l'exode. Accompagnant les soldats dans leur marche, tout un peuple subit au quotidien les déchirements de la guerre et progresse à travers les villages en ruines, les forêts et les champs dévastés. Certains réaffirment leur volonté de résister à l'envahisseur, d'autres profitent du désarroi général pour laisser libre cours à leurs bas instincts. Le tourbillon de l'histoire précipite alors les destinées individuelles et romanesques de nombreux personnages tels que le lieutenant Pedro de Alencar, la jeune Anglaise Clarissa Warren, le sergent Francisco Xavier ou la prostituée Martírio.

En mémoire de Raúl Ruiz

Le projet Les lignes de Wellington a donné naissance à un film unitaire, sorti en salles en 2012 et très applaudi par la critique, et à une minisérie en trois épisodes, diffusée ce soir par ARTE. Si cette fresque raconte par le détail un des plus cuisants épisodes de l'épopée napoléonienne, elle est avant tout tissée d'histoires individuelles dont on suit l'évolution comme dans les meilleurs feuilletons. À l'envergure maîtrisée de ce film de genre, dont il faut souligner la beauté plastique, répondent les trajectoires singulières de personnages qui tentent avant tout de garder leur humanité face au rouleau compresseur de la guerre. À noter que le film a été en partie préparé par Raúl Ruiz, qui devait le réaliser. Mais le cinéaste franco-chilien est décédé avant le tournage. C'est sa compagne, Valeria Sarmiento, qui en a repris le flambeau avec cran, signant une oeuvre indéniablement personnelle.

Générique
  • Costumes :Tânia Franco
  • Décors / Bauten :Paula Szabo
  • Image :André Szankowski
  • Montage :Valeria Sarmiento, Luca Alverdi
  • Musique :Jorge Arriagada
  • Production :Alfama Films, ARTE F, RTP, CMTV, Cofinova 8
  • Producteur/-trice :Paulo Branco
  • Réalisation :Valeria Sarmiento
  • Chargé(e) de programme :Isabelle Huige
  • Scénario :Carlos Saboga
  • Son :Ricardo Leal, Miguel Martins, António Lopes
  • Avec : John Malkovich (Général Wellington)
    Nuno Lopes (Sergent Francisco Xavier)
    Jemima West (Maureen)
    Melvil Poupaud (Général Masséna)
    Carloto Cotta (Lieutenant Pedro de Alencar)
    Marcello Urgeghe (Major Jonathan Foster)
    Michel Piccoli (Léopold Schweitzer)
    Catherine Deneuve (Severina)
    Isabelle Huppert (Cosima Pia)
    Afonso Pimentel (Zé Maria)
    Mathieu Amalric (Général Marbot)
  • Pays :France, Portugal
  • Année :2011
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)
  • En lire plus

    En septembre 1810, les troupes napoléoniennes, emmenées par le maréchal Masséna, envahissent le Portugal. Lors de la bataille de Buçaco, les Français sont défaits. Pourtant, les vainqueurs portugais et britanniques battent en retraite, sous le commandement du général Wellington. Celui-ci espère ainsi attirer l'ennemi à Torres Vedras, où il a fait bâtir des lignes de fortification infranchissables. Couplée à une politique de la terre brûlée, cette stratégie oblige les populations civiles à l'exode. Accompagnant les soldats dans leur marche, tout un peuple subit au quotidien les déchirements de la guerre et progresse à travers les villages en ruines, les forêts et les champs dévastés. Certains réaffirment leur volonté de résister à l'envahisseur, d'autres profitent du désarroi général pour laisser libre cours à leurs bas instincts. Le tourbillon de l'histoire précipite alors les destinées individuelles et romanesques de nombreux personnages tels que le lieutenant Pedro de Alencar, la jeune Anglaise Clarissa Warren, le sergent Francisco Xavier ou la prostituée Martírio.

    En mémoire de Raúl Ruiz

    Le projet Les lignes de Wellington a donné naissance à un film unitaire, sorti en salles en 2012 et très applaudi par la critique, et à une minisérie en trois épisodes, diffusée ce soir par ARTE. Si cette fresque raconte par le détail un des plus cuisants épisodes de l'épopée napoléonienne, elle est avant tout tissée d'histoires individuelles dont on suit l'évolution comme dans les meilleurs feuilletons. À l'envergure maîtrisée de ce film de genre, dont il faut souligner la beauté plastique, répondent les trajectoires singulières de personnages qui tentent avant tout de garder leur humanité face au rouleau compresseur de la guerre. À noter que le film a été en partie préparé par Raúl Ruiz, qui devait le réaliser. Mais le cinéaste franco-chilien est décédé avant le tournage. C'est sa compagne, Valeria Sarmiento, qui en a repris le flambeau avec cran, signant une oeuvre indéniablement personnelle.

  • Vidéos recommandées
  • Générique
    • Costumes :Tânia Franco
    • Décors / Bauten :Paula Szabo
    • Image :André Szankowski
    • Montage :Valeria Sarmiento, Luca Alverdi
    • Musique :Jorge Arriagada
    • Production :Alfama Films, ARTE F, RTP, CMTV, Cofinova 8
    • Producteur/-trice :Paulo Branco
    • Réalisation :Valeria Sarmiento
    • Chargé(e) de programme :Isabelle Huige
    • Scénario :Carlos Saboga
    • Son :Ricardo Leal, Miguel Martins, António Lopes
    • Avec : John Malkovich (Général Wellington)
      Nuno Lopes (Sergent Francisco Xavier)
      Jemima West (Maureen)
      Melvil Poupaud (Général Masséna)
      Carloto Cotta (Lieutenant Pedro de Alencar)
      Marcello Urgeghe (Major Jonathan Foster)
      Michel Piccoli (Léopold Schweitzer)
      Catherine Deneuve (Severina)
      Isabelle Huppert (Cosima Pia)
      Afonso Pimentel (Zé Maria)
      Mathieu Amalric (Général Marbot)
    • Pays :France, Portugal
    • Année :2011
    • Origine :ARTE F
  • Commentaires