Fabrique d'un État

mardi 09 juillet à 23h30 (75 min)

Comment une experte de l'ONU et le vice-président du Soudan du Sud tentent de construire ce tout nouvel État indépendant, après de cinquante années de guerre. Une tragi-comédie politique qui montre le décalage entre les bonnes intentions, les rêves de grandeur et la réalité d'un pays divisé.

ARTE garantit que le courriel fourni servira uniquement à l'envoi de cette recommandation.

Copiez le code embed et insérez-le dans votre page. Il s'adapte automatiquement au format choisi. Copier

Rappel par courriel

Envoyez-moi un courriel de rappel heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

Pouvez-vous lire ceci ?

ARTE garantit que le courriel fourni servira uniquement à l'envoi de cette recommandation.

En 2011, la république du Soudan du Sud est devenue la plus jeune nation du monde et le 193e membre des Nations Unies. Après une guerre de cinquante ans qui a opposé les musulmans de Khartoum, au Nord, aux rebelles animistes et chrétiens du Sud, et qui a fait 2 millions de morts et 4 millions de déplacés, les attentes sont immenses. Le pays a déjà son drapeau et une capitale mais, le jour de l'indépendance, tout reste encore à faire : le tracé des frontières, l’établissement d’une armée, d’une justice... Comment construit-on un État là où il n’y a rien ? Après le Kosovo et le Timor-Oriental, les professionnels onusiens accompagnent la naissance du Soudan du Sud grâce à des feuilles de route chiffrées en milliards de dollars. Les réalisatrices ont suivi pendant un an la représentante de l’ONU, Lise Grande, et Riek Machar, un ancien chef de guerre devenu vice-président du pays, alors qu’ils tentent de mettre la théorie en pratique pour façonner cette jeune démocratie.

En 2011, la république du Soudan du Sud est devenue la plus jeune nation du monde et le 193e membre des Nations Unies. Après une guerre de cinquante ans qui a opposé les musulmans de Khartoum, au Nord, aux rebelles animistes et chrétiens du Sud, et qui a fait 2 millions de morts et 4 millions de déplacés, les attentes sont immenses. Le pays a déjà son drapeau et une capitale mais, le jour de l'indépendance, tout reste encore à faire : le tracé des frontières, l’établissement d’une armée, d’une justice... Comment construit-on un État là où il n’y a rien ? Après le Kosovo et le Timor-Oriental, les professionnels onusiens accompagnent la naissance du Soudan du Sud grâce à des feuilles de route chiffrées en milliards de dollars. Les réalisatrices ont suivi pendant un an la représentante de l’ONU, Lise Grande, et Riek Machar, un ancien chef de guerre devenu vice-président du pays, alors qu’ils tentent de mettre la théorie en pratique pour façonner cette jeune démocratie.

Réalisation: Anne Poiret, Florence Martin-Kessler