Isabelle Adjani

Isabelle Adjani

dimanche 05 mai à 22h10 (69 min)

Isabelle Adjani

2 ou 3 choses qu'on ne sait pas d'elle...

dimanche 05 mai à 22h10 (69 min)

Rediffusion vendredi 10.05 à 2h00
Rediffusion dimanche 12.05 à 13h25
Rediffusion vendredi 31.05 à 9h05

Isabelle Adjani se livre pour la première fois et dévoile une part de son mystère, dans un entretien à coeur ouvert ponctué d'archives émouvantes et d'extraits de films, de 'L'histoire d'Adèle H.' à 'Camille Claudel'.

ARTE garantit que le courriel fourni servira uniquement à l'envoi de cette recommandation.

Copiez le code embed et insérez-le dans votre page. Il s'adapte automatiquement au format choisi. Copier

Rappel par courriel

Envoyez-moi un courriel de rappel heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

Pouvez-vous lire ceci ?

ARTE garantit que le courriel fourni servira uniquement à l'envoi de cette recommandation.

On sait d’elle, peut-être, que son père est d’origine algérienne et que sa mère venait d’Allemagne ; qu’à l’âge tendre de 17 ans, elle entrait par la grande porte à la Comédie-Française pour être révélée un an plus tard dans une mise en scène de L'école des femmes de Jean-Paul Roussillon ; que de L’histoire d’Adèle H. (1975) à La journée de la jupe (2010) en passant par Possession (1981), La reine Margot (1994) et Camille Claudel (1998), elle a marqué ses rôles au cinéma d’une intensité inégalée, récompensée à de multiples reprises (cinq Césars, deux nominations aux Oscars et deux prix d’interprétation à Cannes). Mais sait-on qu’à 14 ans, elle s’était maladroitement teinte en blonde pour décrocher son premier rôle dans Le petit bougnat ? Se souvient-on du mélange de naturel et de légèreté qu’elle arborait à ses débuts, quand sa notoriété ne la faisait pas encore souffrir ? Et a-t-on vraiment mesuré l’amour des textes et du jeu qui porte cette extraordinaire comédienne ?

On sait d’elle, peut-être, que son père est d’origine algérienne et que sa mère venait d’Allemagne ; qu’à l’âge tendre de 17 ans, elle entrait par la grande porte à la Comédie-Française pour être révélée un an plus tard dans une mise en scène de L'école des femmes de Jean-Paul Roussillon ; que de L’histoire d’Adèle H. (1975) à La journée de la jupe (2010) en passant par Possession (1981), La reine Margot (1994) et Camille Claudel (1998), elle a marqué ses rôles au cinéma d’une intensité inégalée, récompensée à de multiples reprises (cinq Césars, deux nominations aux Oscars et deux prix d’interprétation à Cannes). Mais sait-on qu’à 14 ans, elle s’était maladroitement teinte en blonde pour décrocher son premier rôle dans Le petit bougnat ? Se souvient-on du mélange de naturel et de légèreté qu’elle arborait à ses débuts, quand sa notoriété ne la faisait pas encore souffrir ? Et a-t-on vraiment mesuré l’amour des textes et du jeu qui porte cette extraordinaire comédienne ?

Réalisation: Frank Dalmat