Les vivants et les morts (7/8)

Les vivants et les morts (7/8)

vendredi 26 août à 2h45 (51 min)

Les vivants et les morts (7/8)

L'explosion

vendredi 26 août à 2h45 (51 min)

Les destins croisés du personnel de l'unique usine d'une petite ville du Nord confrontée à une fermeture annoncée. Entre passion et insurrection, une épopée contemporaine signée Gérard Mordillat. Épisode 7 : le ministère des Affaires sociales envoie Mlle Lagarde présider une réunion où doivent être prises les mesures d'accompagnement à la fermeture de la KOS.

Rudi et Dallas travaillent à la KOS, une usine de fibre plastique. Le jour où l'usine ferme, c'est leur vie qui vole en éclats, comme celle des autres employés. À travers l'épopée d'une cinquantaine de personnages, Les vivants et les morts raconte l'histoire d'amour du jeune couple emporté dans le torrent de l'histoire contemporaine. Entre passion et insurrection, la lutte pour la survie dresse les uns contre les autres, ravage les familles, brise les règles intimes, sociales, politiques, dans un monde où la raison financière l'emporte sur le souci des hommes.

Épisode 7

Le ministère des Affaires sociales envoie Mlle Lagarde présider une réunion où doivent être prises les mesures d'accompagnement à la fermeture de la KOS. Afin de peser dans les débats, Rudi persuade ses collègues de la maintenance de faire sauter une machine. Les CRS et le GIGN sont appelés par le préfet pour évacuer l'usine. Trois cortèges de manifestants convergent vers la mairie : l'un sous la direction de Hachemi, l'autre conduit par les femmes licenciées, le dernier par les ouvriers de la KOS. Ce qui devait être une manifestation pacifique tourne à l'émeute. Trois morts sont à déplorer : deux chez les manifestants, un parmi les forces de l'ordre. Rudi, photographié une barre de fer à la main, est arrêté alors qu'il tente de fuir Raussel.

Auteur:  Gérard Mordillat
Image:  François Catonné
Montage:  Sophie Rouffio, Marie Quinton
Musique:  Jean-Claude Petit
Production:  Archipel 33, France Télévisions, ARTE F
Producteur/-trice:  André Bouvard, Denis Freyd
Réalisation:  Gérard Mordillat
Scénario:  Gérard Mordillat
Son:  Philippe Fabbri
Avec :
Marie Denarnaud (Dallas)
Robinson Stévenin (Rudi)
Luc Thuillier (Lorquin)
Florence Thomassin (Mickie)
Atmen Kelif (Hachemi)
Patrick Mille (Format)
François Morel (Lamy)
Priscilla Attal (Varda)
Patrice Valota (Pignard)
Marc Barbé (Armand)
Julie-Anne Roth (Florence Chamard)
Franck de la Personne (Behren)
Elie Triffault (Serge)
Clovis Fouin (Franck)
Lorraine Mordillat (Gisèle)
Peter Bonke (Hoffermann)