1948 : Du sang blanc pour l'Afrique du Sud

1948 : Du sang blanc pour l'Afrique du Sud

lundi 22 août à 3h35 (74 min)

1948 : Du sang blanc pour l'Afrique du Sud

lundi 22 août à 3h35 (74 min)

Comment des enfants allemands "d'origine aryenne garantie" furent adoptés par des Boers dans le but de préserver la suprématie des Blancs dans une Afrique du Sud qui venait d'introduire l'apartheid.

Le 8 septembre 1948, un paquebot jette l'ancre au Cap. En descendent 83 garçons et filles âgés de 2 à 14 ans. Ils ont été choisis dans des orphelinats allemands par la Dietse Kinderfonds. Cette association sud-africaine d'aide à l'enfance veut permettre à des familles 100 % boers d'adopter des enfants venus de l'Allemagne en ruines. Ceux-ci doivent être orphelins de père et de mère obligatoirement allemands, de race blanche et de religion protestante. Pas question d'avoir une goutte de sang juif, polonais, russe ou anglais... Les familles boers apprennent vite à leurs enfants les rudiments du racisme local. En 1951, le Premier ministre Malan, lui-même père adoptif d'une petite Allemande, fait voter une loi qui prévoit d'éradiquer toute trace des véritables origines. Mais quand en 1963, les anciens "enfants de 1948" sont invités par le gouvernement sud-africain à un regroupement en compagnie d'un ministre du Land du Schleswig, certains jeunes Boers bon teint commencent à se poser des questions et partent en Allemagne en quête de leur identité. Avec, parmi eux, l'historien Werner van der Merwe qui a rendu public ce chapitre méconnu des relations germano-sud-africaines dans un livre publié en 1992.

Réalisation:  Regine Dura