Agnes de ci de là Varda (3/5)

Agnes de ci de là Varda (3/5)

jeudi 23 mai à 5h10 (45 min)

Agnes de ci de là Varda (3/5)

jeudi 23 mai à 5h10 (45 min)

Partout où elle va, Agnès Varda, pointe sa caméra sur ceux qu'elle rencontre, artistes célèbres ou artisans du quotidien, composant insi une oeuvre à son image. (3) Agnès Varda se rend à Cologne, à Saint-Pétersbourg, à la foire de Bâle, invite Christian Boltanski et Annette Messager à déjeuner dans sa cour.

ARTE garantit que le courriel fourni servira uniquement à l'envoi de cette recommandation.

Copiez le code embed et insérez-le dans votre page. Il s'adapte automatiquement au format choisi. Copier

Rappel par courriel

Envoyez-moi un courriel de rappel heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

Pouvez-vous lire ceci ?

ARTE garantit que le courriel fourni servira uniquement à l'envoi de cette recommandation.

Dans ce troisième épisode, Agnès Varda se rend à Cologne, à Saint-Pétersbourg, à la foire de Bâle, et invite Christian Boltanski et Annette Messager à déjeuner dans sa cour. "Hélène Louvart, chef-opératrice des Plages d’Agnès avait préparé un éclairage raffiné de ce déjeuner de soleil avec de grands draps tendus au-dessus de nous. Soudain, pluie intense. Abrités, on a continué à tourner. La pluie s’entend… soit. Tout à coup, une rigole qui s’était formée au bout du drap s’est déversée dans le col de Christian. Il a fallu arrêter. Quels mots de lui avons-nous perdus ? Nous avions quand même enregistré : 'C’est l’idée de Kantor. C’est qu’on porte tous un enfant mort en nous… La première chose qui meurt en nous, c’est nous enfant et on le garde... On a tous un cadavre de nous-mêmes enfant en nous qui revient de temps en temps.'"

Dans ce troisième épisode, Agnès Varda se rend à Cologne, à Saint-Pétersbourg, à la foire de Bâle, et invite Christian Boltanski et Annette Messager à déjeuner dans sa cour. "Hélène Louvart, chef-opératrice des Plages d’Agnès avait préparé un éclairage raffiné de ce déjeuner de soleil avec de grands draps tendus au-dessus de nous. Soudain, pluie intense. Abrités, on a continué à tourner. La pluie s’entend… soit. Tout à coup, une rigole qui s’était formée au bout du drap s’est déversée dans le col de Christian. Il a fallu arrêter. Quels mots de lui avons-nous perdus ? Nous avions quand même enregistré : 'C’est l’idée de Kantor. C’est qu’on porte tous un enfant mort en nous… La première chose qui meurt en nous, c’est nous enfant et on le garde... On a tous un cadavre de nous-mêmes enfant en nous qui revient de temps en temps.'"

Réalisation: Agnès Varda