Maria Callas assoluta

Maria Callas assoluta

dimanche 24 janvier à 22h35 (98 min)

Maria Callas assoluta

dimanche 24 janvier à 22h35 (98 min)

Déjà diffusé mercredi 27.01 à 0h50

Conçu comme un roman, ce beau portrait de Maria Callas évoque la femme et l'artiste en s'appuyant sur sa propre voix et sur des archives d'une richesse exceptionnelle. Au cours de sa vie, la cantatrice a tenté d'incarner ses deux héroïnes de coeur : la Traviata (la femme amoureuse) et Norma (la grande prêtresse de l'opéra)... Une cohabitation qui s'avéra finalement destructrice.

1958. Maria Callas, née Maria Kalogheropoúlos, chante pour la première fois au palais Garnier. Après la représentation, quatre cent cinquante personnes assistent au banquet donné en l'honneur de la cantatrice. Parmi elles, un armateur grec subjugué par la diva : Aristote Onassis...

Héroïne absolue

Aussi poignant qu'une fiction, ce portrait se présente comme le premier "roman vrai" sur Maria Callas : une évocation de la femme et de l'artiste qui s'appuie sur sa propre voix et sur des archives d'une richesse exceptionnelle. Au cours de sa vie, la cantatrice a tenté d'incarner ses deux héroïnes de coeur : la Traviata - la femme amoureuse - et Norma - la grande prêtresse de l'opéra. Une cohabitation finalement destructrice puisque Maria Callas perdra et son amour et sa voix. Le film épouse cette dualité vertigineuse en la suivant sur tous les théâtres du monde, et fait revivre avec éclat une tragédienne inoubliable chez qui tout est plus grand : la volonté, le génie musical, la gloire, la passion amoureuse, la trahison, la solitude.

Réalisation:  Philippe Kohly