ARTE Reportage

Bangladesh : Daulatdia, la ville des prostituées

Actu & société -
52 min
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • samedi 25 février à 18h35
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 25 février au 4 mars 2017
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

BANGLADESH : DAULATDIA, LA VILLE DES PROSTITUÉES Dakha, est un bordel à ciel ouvert où se prostituent près de mille cinq cent femmes. IRAK : DES AIGUILLES CONTRE LA TERREUR Française d’origine arménienne, Elise Boghossian quitte son cabinet d’acupuncture parisien tous les mois pour soigner les réfugiés syriens et irakiens exilés au Kurdistan.

BANGLADESH : DAULATDIA, LA VILLE DES PROSTITUÉES

A Daulatdia, près d'une voie rapide qui relie l'Inde à Dakha, à cent kilomètres de la capitale, Dakha, est un bordel à ciel ouvert où se prostituent près de mille cinq cent femmes. Beaucoup d'entre elles n'ont rien connu d'autre que ce bidonville où défilent des hommes de passage. Mises au travail à dix ou treize ans par une mère elle-même prostituée, ou encore plongées dans cet enfer après avoir été enlevées dans leur village et vendues par leur famille endettée, elles remboursent ainsi une partie de leur dette. Pour attirer toujours plus de clients, elles se dopent à l'Oradexon, un stéroïde destiné au bétail qui avantage leur silhouette, au risque de mettre leur vie en danger. Le Bangladesh est l'un des rares pays musulmans où la prostitution est tolérée. Si une vingtaine d'autres gigantesques bordels existent dans le pays, celui-ci est connu comme le plus grand de la région, peut-être même du monde…

IRAK : DES AIGUILLES CONTRE LA TERREUR

Française d’origine arménienne, Elise Boghossian quitte son cabinet d’acupuncture parisien tous les mois pour soigner les réfugiés syriens et irakiens exilés au Kurdistan. Grâce à deux bus transformés en dispensaires mobiles, son équipe de médecins, infirmiers et psychologues, eux-mêmes réfugiés, accède aux zones oubliées des autres ONG, près de la ligne de front avec Daech. Ils prodiguent en moyenne trois cents soins par jour, dans dix-huit sites différents, à des patients chrétiens et yézidis qui souffrent de blessures de guerre physiques, mais aussi psychologiques. Petite-fille de rescapés du génocide des arméniens en 1915, c’est en référence à son propre passé qu’elle a choisi de s’engager dans l’aide aux victimes de guerre, en faisant de l’acupuncture un instrument humanitaire et politique. A cent ans d’écart, la même tragédie se répète, parfois dans les mêmes lieux. Lorsqu’Elise rencontre des réfugiés chrétiens arméniens qui ont fui Mossoul, c’est toute son histoire personnelle qui resurgit.

Générique
  • Pays :France
  • Année :2017
  • Origine :ARTE
Commentaires (0)