ARTE Reportage

Syrie : la révolution confisquée ? / Les Afghans expulsés du Pakistan

Actu & société -
53 min - 15205 vues
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • samedi 14 janvier à 18h35
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 14 janvier au 21 janvier 2017
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

SYRIE : LA RÉVOLUTION CONFISQUÉE ? Entre la pression du régime et des Russes d'un côté et des groupes islamistes de l'autre, que sont devenus les révolutionnaires laïcs des premières heures ? PAKISTAN : UN BILLET RETOUR POUR L'AFGHANISTAN ? Le Pakistan a accueilli plus de deux millions de réfugiés afghans. Mais la tension entre les deux pays est à l’origine d’expulsions massives.

SYRIE : LA RÉVOLUTION CONFISQUÉE ?

A l'heure où la révolution syrienne semble acculée à la défaite, entre la pression du régime et des russes d'un côté et des groupes islamistes de l'autre, que sont devenus les révolutionnaires laïcs des premières heures ?

Paul Moreira a retrouvé Ali et un groupe de l'Armée Libre de Syrie qu'il avait filmé clandestinement en 2011. Ali était le chef d'un groupe d'hommes de la région de Edlib. Un personnage malicieux et attachant qui a été emporté par le recours aux armes. Il vit aujourd'hui dans une grande détresse à la frontière, du côté turc, avec certains de ses hommes et toute sa famille.

Ghazi , un de leurs camarades, les a quittés pour rejoindre les rangs de Daesh. Pourquoi ? C'est l'histoire du dérapage de la révolution démocratique syrienne qui est raconté à travers un petit groupe d'hommes. Ils parlent sans langue de bois ni faux semblants. Leur histoire commencée dans l'espoir. Elle tourne à la tragédie.

En mars 2016, Ali repart combattre en Syrie. Mais le pays a changé. Daesh est omniprésent et il doit combattre avec des armes empruntées aux militaires turcs. Trois mois plus tard, il est blessé et doit rentrer en Turquie.

Paul Moreira retourne le voir. Ali décrit un pays ravagé par des bandes d'adolescents suicidaires, manipulés par Daesh. Il a ramené des preuves, des images, troublantes d'enfants soldats et de destructions. Et il accuse : " Tout ça, c'est la faute de l'Europe, qui nous a lâchés... ".

 

Générique
  • Pays :France
  • Année :2016
  • Origine :ARTE
Commentaires (0)