Thema

ARTE Reportage

Brésil : Rio Doce, l'agonie d'un fleuve / - Népal : les disparues

Actu & société -
53 min
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • lundi 3 octobre à 06h45
    • samedi 1 octobre à 18h35
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 1 octobre au 8 octobre 2016
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

BRÉSIL : RIO DOCE, L'AGONIE D'UN FLEUVE Le 5 novembre 2015, le Minas Gerais, au Brésil, vit une catastrophe écologique sans précédent : deux barrages d'une compagnie minière cèdent, provoquant une gigantesque coulée de boue toxique. NÉPAL: LES DISPARUES Depuis le séisme de 2015, le trafic d'êtres humains a explosé. Trois cents Népalaises auraient été vendues comme esclaves à des familles syriennes.

BRÉSIL : RIO DOCE, L'AGONIE D'UN FLEUVE

Fin 2015, une avalanche de boues toxiques déferle sur le village de Bento Rodrigues, causant la mort de dix-neuf personnes. La vague empoisonnée poursuit sa course dévastatrice dans les affluents du Rio Doce jusqu'à l'Atlantique, polluant 650 kilomètres de berges et de fonds fluviaux. À l'embouchure du Rio Doce, la petite station balnéaire de Regência est désormais déserte, le chômage succédant à la désolation. Les géants de l'extraction du fer, la multinationale brésilienne Vale et l'australienne BHP Billiton, toutes deux actionnaires de la Samarco, s'se sont engagées à réparer les préjudices à hauteur de 6 milliards d'euros. Dans un pays secoué par la corruption, les victimes peinent à croire en cette promesse...

NÉPAL : LES DISPARUES

Alors que des millions de Syriens fuient leur pays, des centaines de jeunes Népalaises empruntent le chemin inverse, victimes d'un trafic d'êtres humains. Selon un récent rapport des Nations-Unies, elles seraient près de 15 000 chaque année à disparaître dans ces réseaux. Trois cents d'entre elles se trouveraient en Syrie, prises au piège d'un réseau de traite et d'exploitation de femmes. Après confiscation de leur passeport, elles sont vendues comme esclaves à des familles syriennes. Toutes ont quitté le Népal appâtées par la promesse d'un emploi rémunérateur et d'un avenir meilleur, loin de la misère et du traumatisme laissé par le séisme en 2015...

Générique
  • Pays :France
  • Année :2016
  • Origine :ARTE
Commentaires (0)