Thema

Irma Vep

Cinéma -
95 min
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • mercredi 21 décembre à 22h55
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 21 décembre au 29 décembre 2016
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

Une variation moderne sur les fameux "Vampires" de Louis Feuillade... Fascinante égérie, Maggie Cheung inspire à Olivier Assayas une vertigineuse immersion au coeur du cinéma d'auteur.

Maggie Cheung, star du cinéma asiatique, débarque à Paris pour jouer dans un remake des Vampires, la célèbre série réalisée par Louis Feuillade entre 1915 et 1916. René Vidal, le réalisateur, hanté par le fantôme de Musidora, voit en Maggie la seule actrice digne de reprendre son rôle et de donner vie à une Irma Vep (l'anagramme de "vampire") moderne. Mais dès le début du tournage, il doute de son projet…

Sang frais

Gracieuse silhouette moulée de latex noir, étonnante version moderne de la Musidora des Vampires de Louis Feuillade, Maggie Cheung, qui deviendra par la suite la compagne d'Olivier Assayas, aimante cette Nuit américaine revisitée. Car, comme le film de Truffaut, Irma Vep montre les coulisses d'un tournage, avec pour particularité, cette fois, de tenter de capter l'alchimie qui donnera ou pas vie aux images. À travers le regard candide du personnage de Maggie, patiente égérie venue de la pragmatique Hongkong, on observe les coutumes étranges – désorganisation, ragots, hystérie, panne d'inspiration mais aussi exigence et sensibilité – du cinéma d'auteur français, qu'Assayas rudoie avec une tendresse de fils prodigue. Un art qui tourne en circuit fermé, ressasse ses obsessions, et cherche désespérément du sang frais. En mouvement perpétuel, la jeunesse parisienne, sujet de prédilection d'Olivier Assayas, injecte d'ailleurs sa verve et sa vitalité au film, de troquets en raves, à travers le personnage de Zoé, la costumière délurée, interprétée avec fougue par Nathalie Richard. Le final, ultime pied-de-nez du réalisateur René Vidal, vient, lui, montrer avec panache que ce cinéma en apnée parvient à se recréer sans cesse.

Générique
  • Image :Eric Gautier
  • Montage :Luc Barnier, Tina Baz, Marie Lecoeur
  • Musique :Philippe Richard
  • Production :Dacia Films
  • Producteur/-trice :Georges Benayoun
  • Réalisation :Olivier Assayas
  • Scénario :Olivier Assayas
  • Avec : Maggie Cheung
    Nathalie Richard
    Jean-Pierre Léaud
    Nathalie Boutefeu
    Alex Descas
    Bulle Ogier
  • Pays :France
  • Année :1996
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)
  • En lire plus

    Maggie Cheung, star du cinéma asiatique, débarque à Paris pour jouer dans un remake des Vampires, la célèbre série réalisée par Louis Feuillade entre 1915 et 1916. René Vidal, le réalisateur, hanté par le fantôme de Musidora, voit en Maggie la seule actrice digne de reprendre son rôle et de donner vie à une Irma Vep (l'anagramme de "vampire") moderne. Mais dès le début du tournage, il doute de son projet…

    Sang frais

    Gracieuse silhouette moulée de latex noir, étonnante version moderne de la Musidora des Vampires de Louis Feuillade, Maggie Cheung, qui deviendra par la suite la compagne d'Olivier Assayas, aimante cette Nuit américaine revisitée. Car, comme le film de Truffaut, Irma Vep montre les coulisses d'un tournage, avec pour particularité, cette fois, de tenter de capter l'alchimie qui donnera ou pas vie aux images. À travers le regard candide du personnage de Maggie, patiente égérie venue de la pragmatique Hongkong, on observe les coutumes étranges – désorganisation, ragots, hystérie, panne d'inspiration mais aussi exigence et sensibilité – du cinéma d'auteur français, qu'Assayas rudoie avec une tendresse de fils prodigue. Un art qui tourne en circuit fermé, ressasse ses obsessions, et cherche désespérément du sang frais. En mouvement perpétuel, la jeunesse parisienne, sujet de prédilection d'Olivier Assayas, injecte d'ailleurs sa verve et sa vitalité au film, de troquets en raves, à travers le personnage de Zoé, la costumière délurée, interprétée avec fougue par Nathalie Richard. Le final, ultime pied-de-nez du réalisateur René Vidal, vient, lui, montrer avec panache que ce cinéma en apnée parvient à se recréer sans cesse.

  • Vidéos recommandées
  • Générique
    • Image :Eric Gautier
    • Montage :Luc Barnier, Tina Baz, Marie Lecoeur
    • Musique :Philippe Richard
    • Production :Dacia Films
    • Producteur/-trice :Georges Benayoun
    • Réalisation :Olivier Assayas
    • Scénario :Olivier Assayas
    • Avec : Maggie Cheung
      Nathalie Richard
      Jean-Pierre Léaud
      Nathalie Boutefeu
      Alex Descas
      Bulle Ogier
    • Pays :France
    • Année :1996
    • Origine :ARTE F
  • Commentaires