Thema

Danton

Film -
131 min
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • mercredi 19 octobre à 20h55
    • Disponible en direct : oui
    • Disponible en ligne : non
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

Paris, an II de la Révolution. Danton (Gérard Depardieu, magistral et rabelaisien) face au froid calculateur Robespierre (Wojciech Pszoniak)... ARTE rend hommage au cinéaste polonais Andrzej Wajda, décédé le 9 octobre à l'âge de 90 ans. Dans cette fresque historique haute en couleur, réalisée en France en 1982, il évoquait aussi, en filigrane, le totalitarisme qui écrasait la Pologne.

Paris, an II de la Révolution. Menacée sur ses frontières par l'Europe coalisée et à l'intérieur par la réaction royaliste, la République est divisée. Depuis le 5 septembre 1793, le Comité de salut public, inspiré par Robespierre, a mis la Terreur à l'ordre du jour pour combattre les ennemis de la Révolution. Les têtes tombent, de plus en plus nombreuses. Alors que la disette s'installe, l'émeute gronde contre la "dictature". Alerté par les mauvaises nouvelles de Paris, Danton quitte sa retraite à la campagne et revient dans la capitale. Sa popularité est restée intacte. Partout où sa voix porte, à l'Assemblée, dans la rue, dans la presse, avec l'aide de ses amis fidèles – et notamment celle du journaliste Camille Desmoulins dans Le vieux cordelier –, il expose son programme pour la paix, la conciliation et l'arrêt de la Terreur. Cette pause, Robespierre et le Comité de salut public n'en veulent pas…

Héritiers de la révolution

"Le monde occidental, avait dit Andrzej Wajda au moment de la sortie, voilà Danton. Le monde de l'Est, c'est Robespierre." Il disait aussi : "Je pouvais faire un film sur la Révolution française à condition qu'il ait comme point de départ un texte polonais et non un texte français. Je pouvais ainsi participer à une discussion sur la Révolution française en tant qu'homme lui-même héritier de cette révolution. La Révolution française a joué un rôle très important dans notre vie polonaise ; c'est elle qui a introduit les concepts de liberté, d'individu, de démocratie. […] Depardieu a ajouté au personnage de Danton beaucoup de lui-même, comme il est vraiment, plein de vie, plein d'espoir, l'espoir jusqu'au dernier moment. […] J'ai l'impression que cet optimisme, cette clarté que Depardieu porte en lui, qu'il a donnés à Danton, c'est une chose à laquelle je n'aurais jamais osé rêver. Je ne vois pas au monde d'autre comédien qui aurait pu jouer ce rôle ; c'est pourquoi j'ai fait ce film avec autant d'assurance."

 

Générique
  • Auteur :Stanislawa Przybyszewska
  • Image :Igor Luther
  • Montage :Halina Prugar-Ketling
  • Musique :Jean Prodromidès
  • Production :Les Films du Losange, Gaumont, TF1 Films Production, S.F.P.C, T.M., Film Polski
  • Producteur/-trice :Margaret Ménégoz, Barbara Pec-Slesicka
  • Réalisation :Andrzej Wajda
  • Scénario :Jean-Claude Carrière, Andrzej Wajda, Agnieszka Holland, Boleslaw Michalek, Jacek Gasiorowski
  • Avec : Gérard Depardieu
    Wojciech Pszoniak
    Patrice Chéreau
    Boguslaw Linda
    Angela Winkler
    Anne Alvaro
  • Pays :France, Allemagne, Pologne
  • Année :1983
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)
  • En lire plus

    Paris, an II de la Révolution. Menacée sur ses frontières par l'Europe coalisée et à l'intérieur par la réaction royaliste, la République est divisée. Depuis le 5 septembre 1793, le Comité de salut public, inspiré par Robespierre, a mis la Terreur à l'ordre du jour pour combattre les ennemis de la Révolution. Les têtes tombent, de plus en plus nombreuses. Alors que la disette s'installe, l'émeute gronde contre la "dictature". Alerté par les mauvaises nouvelles de Paris, Danton quitte sa retraite à la campagne et revient dans la capitale. Sa popularité est restée intacte. Partout où sa voix porte, à l'Assemblée, dans la rue, dans la presse, avec l'aide de ses amis fidèles – et notamment celle du journaliste Camille Desmoulins dans Le vieux cordelier –, il expose son programme pour la paix, la conciliation et l'arrêt de la Terreur. Cette pause, Robespierre et le Comité de salut public n'en veulent pas…

    Héritiers de la révolution

    "Le monde occidental, avait dit Andrzej Wajda au moment de la sortie, voilà Danton. Le monde de l'Est, c'est Robespierre." Il disait aussi : "Je pouvais faire un film sur la Révolution française à condition qu'il ait comme point de départ un texte polonais et non un texte français. Je pouvais ainsi participer à une discussion sur la Révolution française en tant qu'homme lui-même héritier de cette révolution. La Révolution française a joué un rôle très important dans notre vie polonaise ; c'est elle qui a introduit les concepts de liberté, d'individu, de démocratie. […] Depardieu a ajouté au personnage de Danton beaucoup de lui-même, comme il est vraiment, plein de vie, plein d'espoir, l'espoir jusqu'au dernier moment. […] J'ai l'impression que cet optimisme, cette clarté que Depardieu porte en lui, qu'il a donnés à Danton, c'est une chose à laquelle je n'aurais jamais osé rêver. Je ne vois pas au monde d'autre comédien qui aurait pu jouer ce rôle ; c'est pourquoi j'ai fait ce film avec autant d'assurance."

     

  • Pour aller plus loin
  • Vidéos recommandées
  • Générique
    • Auteur :Stanislawa Przybyszewska
    • Image :Igor Luther
    • Montage :Halina Prugar-Ketling
    • Musique :Jean Prodromidès
    • Production :Les Films du Losange, Gaumont, TF1 Films Production, S.F.P.C, T.M., Film Polski
    • Producteur/-trice :Margaret Ménégoz, Barbara Pec-Slesicka
    • Réalisation :Andrzej Wajda
    • Scénario :Jean-Claude Carrière, Andrzej Wajda, Agnieszka Holland, Boleslaw Michalek, Jacek Gasiorowski
    • Avec : Gérard Depardieu
      Wojciech Pszoniak
      Patrice Chéreau
      Boguslaw Linda
      Angela Winkler
      Anne Alvaro
    • Pays :France, Allemagne, Pologne
    • Année :1983
    • Origine :ARTE F
  • Commentaires