Souveraines d'Europe
Le destin de trois femmes souveraines qui ont régné en Europe respectivement au 16e,18e et 19e siècle. Elisabeth 1ère, reine d’Angleterre (1533-1603), Marie-Thérèse Archiduchesse d’Autriche (1717-1780) et Alexandra Feodorovna (1798-1860). Dès qu’elle monte sur le trône, Élisabeth 1ère compte de nombreux ennemis : non contente d'être femme et protestante, elle est aussi bâtarde. On intrigue pour la chasser du trône au bénéfice de Marie Stuart, la très catholique reine d’Écosse. Archiduchesse d’Autriche, reine de Hongrie, de Bohême et de Croatie mais aussi mère de seize enfants : Marie-Thérèse d’Autriche est l’une des plus fameuses représentantes de la branche autrichienne de la maison des Habsbourg. Étant l'aînée d’une fratrie sans héritier mâle, son règne s’annonce d’abord difficile, les monarques d’Europe refusant de voir une femme monter sur le trône. En 1817, le jour de ses 19 ans, la princesse Charlotte de Prusse est mariée au grand-duc Nicolas, futur tsar de Russie. Arrangée par les deux familles, l’union s’inscrit dans le cadre de la Sainte-Alliance formée en 1815 entre les souverains russe, autrichien et prussien. Première dame du plus grand royaume d’Europe pendant trente ans, celle qui est devenue l’impératrice Alexandra Feodorovna s’inscrit dans la longue lignée des princesses allemandes à la cour du tsar.
Voir plus

Vidéos