28 minutes

L’école en prison / Trump, Brexit, climat : la vérité si je mens ?

44 Min. - 11422 vues
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • mardi 14 février à 20h05
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 16 mars au 14 février 2018
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

ELLES ENSEIGNENT DERRIERE LES BARREAUX Sylvie Paré et Cécile de Ram veulent redonner confiance à des adultes incarcérés qui ont fait peu ou pas d’études. TRUMP, BREXIT, CLIMAT : LA VERITE SI JE MENS ? La post-vérité à l'épreuve du fact checking : entretien avec l'historienne Marie Peltier et les sociologues Michel Wieviorka et Éric Fassin.

ELLES ENSEIGNENT DERRIERE LES BARREAUX « Celui qui ouvre une porte d’école, ferme une prison. » C’est par cette célèbre citation de Victor Hugo que s’ouvre le livre de Sylvie Paré et Cécile de Ram paru en janvier aux éditions du Rocher : "L’école en prison, une porte de sortie". Anciennes institutrices, elles enseignent le français, les mathématiques et l'histoire depuis plus de 10 ans à la maison d’arrêt de Nanterre, pour essayer de redonner confiance à des adultes qui ont fait peu ou pas d’études. Mais les détenus ne sont pas les seuls à apprendre, si l’on en croit Sylvie : « J’ai la sensation, au fil de toutes ces années, d’avoir acquis une connaissance de l’être humain que j’étais loin de soupçonner au début de ma carrière ». Cécile de Ram et Sylvie Paré viennent témoigner sur notre plateau.

TRUMP, BREXIT, CLIMAT : LA VERITE SI JE MENS ? La semaine dernière, Facebook et Google ont annoncé le lancement avec 16 rédactions françaises d’un outil de vérification des infos du web ou « fact checking », soutenu par Facebook. Son nom : Crosscheck. Sa mission : faire la chasse aux fausses sur Internet. Car depuis quelque mois, l’heure est à la « post-vérité ». Élu mot de l’année 2016 par l’Oxford Dictionnary qui le définit comme « les circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d’influence pour former l’opinion publique que l’appel à l’émotion et aux croyances personnelles », il a surtout resurgit au moment du Brexit puis de l’élection de Donald Trump, qui aurait été élu notamment grâce à la circulation de nombreuses fausses informations sur le web allant dans le sens du discours du candidat républicain. La « post-vérité » aurait-elle pris le dessus sur les médias traditionnels ? Pour en parler, nous recevons Michel Wieviorka, sociologue et directeur d’études à l’EHESS, Éric Fassin, sociologue et professeur à l'université Paris 8, et l’historienne Marie Peltier.

Générique
  • Présentation :Élisabeth Quin
  • Pays :France
  • Année :2016
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)