La clémence de Titus

Arts & spectacles classiques -
142 min - 40 vues
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • samedi 6 mai à 05h00
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 6 mai au 14 mai 2017
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

Longtemps dénigré, le dernier opéra de Mozart, créé à Prague en 1791, a été remis au goût du jour dans les années 1990. Sa production au Théâtre des Champs-Élysées, en décembre 2014, parachève cette réhabilitation. La partition est dirigée avec brio par Jérémie Rhorer, tandis que le metteur en scène Denis Podalydès transpose la tragédie dans les années 1940.

À la tête d’un État en déroute, Titus s’est réfugié dans un hôtel de luxe, entouré d'une poignée de fidèles. Parmi eux, Vitellia espère qu’il la prendra pour épouse. Mais Titus lui préfère Servilia, qui est elle-même éprise d’Annius. Titus renonce alors à se dresser entre les deux amants et arrête son choix sur Vitellia. Ignorant tout de ce revirement, cette dernière convainc Sextus, son soupirant, de comploter contre Titus malgré l’amitié qui les unit…

Pluie de louanges

Longtemps dénigré, le dernier opéra de Mozart, créé à Prague le 6 septembre 1791, a été remis au goût du jour dans les années 1990 par des chefs comme Nikolaus Harnoncourt. Sa production au Théâtre des Champs-Élysées, en décembre 2014, parachève cette réhabilitation, en exaltant la densité dramatique de la partition, dirigée ici avec brio par Jérémie Rhorer. Évoluant dans des décors d’une sobre beauté signés Éric Ruf, le casting franco-américain sert à la perfection cette tragédie humaine et politique, de Kurt Streit, admirable Titus tout en fragilité, à Karina Gauvin, aussi convaincante en intrigante dévorée de jalousie qu’en repentie rongée de culpabilité, en passant par la vibrante et bouleversante Kate Lindsey, travestie sous les traits de Sextus. Après Don Pasquale, le sociétaire de la Comédie-Française Denis Podalydès poursuit magistralement son incursion dans la mise en scène d’opéra avec cette Clémence de Titus couronnée de louanges.

Générique
  • Direction musicale :Jérémie Rhorer
  • Direction de chœur :Mathieu Romano
  • Costumes :Christian Lacroix
  • Choeur :Choeur Aedes
  • Chorégraphie :Cécile Bon
  • Composition :Wolfgang Amadeus Mozart
  • Décors :Eric Ruf
  • Livret :Caterino Mazzolà
  • Lumière :Stéphanie Daniel
  • Mise en scène :Denis Podalydès
  • Orchestre :Le Cercle de l’Harmonie
  • Réalisation :Olivier Simonnet
  • Avec : Kurt Streit (Titus)
    Kate Lindsey (Sextus)
    Julie Boulianne (Annius)
    Robert Gleadow (Publius)
    Julie Fuchs (Servilia)
    Karina Gauvin (Vitellia)
  • Pays :France
  • Année :2014
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)