Philippe Jaroussky et Emöke Barath chantent Pergolèse

Arts & spectacles classiques -
42 min - 29110 vues
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • dimanche 19 mars à 12h10
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 19 mars au 27 mars 2017
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

Le "Stabat Mater" de Pergolèse (1710-1736) est un chef-d’oeuvre de la musique sacrée, universellement aimé. À la chapelle de la Trinité du château de Fontainebleau, il est porté par la voix d’or d'un des plus célèbres contre-ténors actuels, Philippe Jaroussky, qui forme un duo magique avec la jeune soprano hongroise Emöke Barath.

À l’instar du “Requiem” de Mozart, le “Stabat Mater” de Pergolèse (1710-1736) est une pièce universellement appréciée, connue pour les circonstances de sa composition. Tout comme la messe du compositeur virtuose, ce chef-d’œuvre fut écrit quelques semaines avant la mort de son compositeur. Les raisons du succès du “Stabat Mater” sont multiples : expressivité, empathie, simplicité, modernité... Admirée, cette partition fut toutefois décriée en son temps. On lui reprochait d'être une musique “féminine”, exaltant la sentimentalité au détriment de la dévotion religieuse. À la chapelle de la Trinité du château de Fontainebleau, ce chef-d’œuvre de la musique sacrée est porté par la voix d’or d'un des plus célèbres contre-ténors actuels, Philippe Jaroussky, qui forme un duo magique avec la jeune soprano hongroise Emöke Barath.

Générique
  • Direction musicale :Nathalie Stutzmann
  • Composition :Giovanni Battista Pergolesi
  • Orchestre :Orfeo 55
  • Réalisation :Sébastien Glas
  • Avec : Emöke Barath (soprano)
    Philippe Jaroussky (Contre-ténor)
  • Pays :France
  • Année :2014
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)