Les merveilles

Séries & fiction -
103 min - 74404 vues
  • Comment (re)voir ce programme Descendre

    • Diffusion :
    • mercredi 12 avril à 20h55
    • Disponible en direct : oui
    • En ligne du 12 avril au 19 avril 2017
    • Disponible dans le monde entier
    VOD-DVD

    Ce programme n’est pas disponible en vidéo à la demande ou DVD.

    Rappel par e-mail

    heures avant la prochaine diffusion de ce programme.

    ARTE vous garantit que l’adresse e-mail fournie servira uniquement à l'envoi de ce rappel.

En Ombrie, l'odyssée estivale de quatre filles d’une famille d’apiculteurs, assombrie par les humeurs du père... Tout en sensualité et délicatesse, un film gracieux de la talentueuse réalisatrice italienne Alice Rohrwacher, Grand prix au Festival de Cannes 2014.

C’est une grosse bâtisse isolée, dans une campagne bourdonnante, écrasée de soleil. Sous l’autorité de leur père, Wolfgang, apiculteur ombrageux en rage contre la société de consommation, et le tendre regard de leur mère Angelica, quatre filles traversent l’été, entre récolte du miel, jeux complices, baignades et secrets. L’arrivée de Martin, adolescent en réinsertion, trouble Gelsomina, l’aînée, exemplaire et travailleuse. Elle aspire à participer au Pays des merveilles, une émission de télé-réalité qui entend promouvoir les producteurs locaux.

Gynécée poétique

Pénétrer dans cette ruche, tribu marginale, solaire et solidaire, enchante dès les premières images : une immersion privilégiée dans une intimité foutraque, un gynécée bercé de poésie, entre deux colères du pater familias. Dans l’attente d’un fils qui ne vient pas, Wolfgang râle, contre tout et rien : "On respire mieux quand il n’est pas là", lâche l’une de ses filles. Mais il les aime et les veut libres à sa manière, leur offrant, à défaut d’un avenir tout confort, un chameau. Pièce rapportée de ce clan bricoleur, Martin ne parle pas, mais siffle comme un jeune dieu, tandis que Monica Bellucci, surprenante d’autodérision en Vénus de pacotille, présente les vertus – et la cagnotte – du concours cathodique à des producteurs artisanaux, désignés dignes héritiers des Étrusques. Auteure du déjà très prometteur Corpo celeste, Alice Rohrwacher excelle à filmer la nature qui frémit, les êtres et les corps à leur rythme indolent. Et alors que le miel coule doucement, l’on se prend à rêver que l’été – et l’état de grâce – durent encore.

Générique
  • Costumes :Loredana Buscemi
  • Décors / Bauten :Emita Frigato
  • Image :Hélène Louvart
  • Montage :Marco Spoletini
  • Musique :Piero Crucitti
  • Production :Tempesta srl., Rai Cinema, Amka Films Productions, Pola Pandora Filmproduktion, RSI Radiotelevisione svizzera, SSR SRG, ZDF - Das kleine Fernsehspiel, ARTE
  • Producteur/-trice :Carlo Cresto-Dina
  • Réalisation :Alice Rohrwacher
  • Chargé(e) de programme :Burkhard Althoff, Doris Hepp
  • Scénario :Alice Rohrwacher
  • Son :Christophe Giovannoni
  • Avec : Maria Alexandra Lungu (Gelsomina)
    Sam Louwyck (Wolfgang)
    Alba Rohrwacher (Angelica)
    Sabine Timoteo (Cocò)
    Agnese Graziani (Marinella)
    Monica Bellucci (Milly Catena)
    Luis Huilca Logroño (Martin)
    Eva Lea Pace Morrow (Caterina)
    Maris Stella Morrow (Luna)
  • Pays :Allemagne, Italie, Suisse
  • Année :2014
  • Origine :ZDF
Commentaires (0)