Napoléon, la campagne de Russie (2/2)

La Berezina

Histoire -
51 min - 394 vues

L’expédition apocalyptique de la Grande Armée sur les terres d’Alexandre Ier. Un docu-fiction flamboyant servi par de nouvelles techniques d’animation de l’image. Second volet : la lente agonie de la Grande Armée sur les routes russes, l'incendie de Moscou et la traversée dantesque de la Berezina...

La Grande Armée de Napoléon s'est emparée de Moscou, abandonné par ses habitants et incendié par de nombreux saboteurs. Dans une ville dangereuse et en proie aux flammes, Napoléon, qui pense avoir gagné la guerre, attend l'officialisation de la capitulation d'Alexandre Ier. Mais le tsar et son fameux général Koutouzov refusent l'idée même de négociations. Napoléon doit se résoudre à rebrousser chemin. Ses troupes vont se faire surprendre par l'hiver et ses moins 30 °C. La Grande Armée et les nombreux civils qui l'accompagnent sont décimés par ces conditions extrêmes et les attaques des cosaques. Elle risque aussi de se faire piéger par les manœuvres de l'armée russe au moment de traverser la Berezina…

Guerre en 3D

Après Au nom d’Athènes et Le destin de Rome, ce docu-fiction de Fabrice Hourlier revisite un des épisodes les plus apocalyptiques de l'épopée napoléonienne. Entre les errements mégalomanes de l'empereur et une stratégie russe parfois déroutante, cette campagne quasi-suicidaire aligne les hauts faits devenus des morceaux de bravoure pour toute narration historique : la lente agonie de la Grande Armée sur les routes russes, l'incendie de Moscou, la traversée dantesque de la Berezina. Mais l'originalité du film consiste à montrer cette expédition punitive (pour quel camp, au final ?) telle qu'on ne l'a jamais vue grâce aux moyens les plus sophistiqués. Outre les images de synthèse dans les séquences de fiction, le film contient des scènes tournées en stop motion, technique inédite en docu-fiction. Figeant le temps et l'action au sein d'images en 3D, elle permet à la caméra d'explorer avec une acuité nouvelle des scènes de bataille fourmillantes. Mêlant interviews d'historiens, animations de plans ou de maquettes avec une esthétique composite, Napoléon, la campagne de Russie donne une nouvelle dimension au docu-fiction, qui s'affirme comme un spectacle total.

Générique
  • Réalisation :Fabrice Houlier
  • Pays :France
  • Année :2014
  • Origine :ARTE F
Commentaires (0)