Accueil > Monde > Les Moissons du futur

Les moissons du futur

Après "Le Monde selon Monsanto" et "Notre poison quotidien", Marie-Monique Robin enquête sur les méthodes de l'agroécologie aux quatre coins du globe. Un film plein d'espoir sur les solutions possibles à la crise alimentaire.

> Sénégal

Les moissons du futur

Après "Le Monde selon Monsanto" et "Notre poison quotidien", Marie-Monique Robin enquête sur les méthodes de l'agroécologie aux quatre coins du globe. Un film (...)

Au Sénégal, l’oignon est de tous les repas, notamment employé pour cuisiner le fameux yassa. Or, la production nationale a longtemps été menacée par les surplus européens dont les exportations subventionnées concurrençaient rudement l’oignon local. Cette situation a poussé les militants de la FONGS (Fédération des organisations non gouvernementales sénégalaises – une organisation paysanne) à multiplier les interventions pour réclamer la fin des importations.

En septembre 2002, le gouvernement créait une Agence de régulation des marchés (ARM), qui édictait en 2003 une première interdiction temporaire d’importer durant la saison de production. Depuis, le marché local de l'oignon a connu un saut économique phénoménal. Aujourd’hui, certains producteurs se posent la question de leur conversion vers la production biologique.


Les enjeux

Horizon agroécologique pour l’Afrique

jeudi, 08 novembre à 14h10

En Afrique, des expériences agroécologiques ont permis d'obtenir un doublement des rendements (+116% sur l'Afrique et +179% au Kenya).

Un potentiel encourageant pour le continent qui compte quelque 2 millions d'hectares cultivés de façon « quasi biologique », par 1,9 million de paysans.