Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> TRACKS s'installe chez agnès b. > Jeudi 20 décembre 2007

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

11/05/10

Jeudi 20 décembre 2007

Cette semaine dans Tracks : tout est permis avec le roi du dirty rap Blowfly, on change de toile avec les artistes du Neen art, les demomakers, Robert Wyatt met du jazz dans son rock, et on se laisse séduire par Twisted Charm en live!

Blowfly - le Dr. Jekyll & Mr Hyde du Dirty Rap
En 1965, avec son titre "Rap Dirty", Blowfly invente le x-rated rap et devient le "World's Baddest Nigger". De 2 Live Crew à M.O.P. en passant par Old Dirty Bastard, tous les rappeurs le samplent et Jello Biaffra des Dead Kennedys produit son dernier disque. Mais Blowfly, c'est aussi, le très catholique Clarence Reid, l'un des grands compositeurs-arrangeurs du Miami Sound des sixties.

Neen art - l'Internet se met à la page de l'art
"Pas de gloire pour un artiste en dehors d'Internet". Tel est le manifeste du grec Miltos Manetas, fondateur du mouvement "Neen". En 2001, ce peintre lassé du ronron de l'art contemporain décide de monter de toutes pièces un courant artistique virtuel, dont le terrain de jeu est l'Internet. Neen est une philosophie qui voit les ordinateurs comme des entités plus que comme des outils. Après avoir créé son mouvement, Miltos Manetas a recruté une dizaine de "Neensters" partout dans le monde dont la japonaise Mai Ueda, qui publie des recueils de "Domain Poetry" (meplusone.com, happyisaplace.com…) ou encore le hollandais Rafael Rozendaal qui programme des pages Internet interactives, absurdes, dont les noms de domaine se vendent à prix d'or aux collectionneurs d'art.

Demomakers - la face cachée de l'informatique
Tapis dans les réseaux du web, les soutiers de l'informatique sortent de l'anonymat: bienvenu à la grande messe des demomakers! Depuis plus de 20 ans, ces accros du clavier narguent l'industrie du jeu vidéo et font tourner en bourrique le F.B.I. Venus des quatre coins d'Europe, ces héritiers du hacking investissent l'Espace Julien en plein cœur de Marseille pour se livrer à une compétition dont ils sont les seuls à avoir la clé. Ils s'appellent EARX, DUBMOOD, TIM, HAVOC ou HALLOWMAN et sont les seuls parés à affronter Big Brother.

Robert Wyatt - le gourou du free rock
Batteur de génie au sein du groupe mythique Soft Machine, ce fou de jazz a épousé le mode de vie rock'n'roll, à ses risques et périls. Proche de Jimi Hendrix et Pink Floyd, figure de proue du rock progressif anglais, Robert Wyatt était un des rares à jouer de la batterie et chanter en même temps. Tout bascule en 1973, lorsqu'au cours d'une soirée alcoolisée, il perd l'usage de ses jambes en se jetant par la fenêtre. Ce drame l'oblige à abandonner la batterie et les concerts mais il ne s'arrête pas pour autant. Il a enregistré depuis plus d'une dizaine d'albums!

Twisted Charm - melting pop
Selon Twisted Charm, on s'ennuie ferme en Angleterre! Dans leur premier album "Boring Lifestyles" sorti cette année, ces quatre garçons originaires de Northampstonshire ironisent en chanson sur la middle-class lobotomisée par le consumérisme et la télé. Leur son : un savant mélange de "No Wave", de "New Wave" et de New Rave qu'ils appellent le "new post-punk"!

Edité le : 22-02-07
Dernière mise à jour le : 11-05-10