Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Journal

ARTE Journal

Le journal de l'actualité européenne

> > Les réseaux sociaux made in China

ARTE Journal - 08/11/12

Les réseaux sociaux made in China

Le 18ème Congrès du Parti communiste chinois vient de s'ouvrir mais l'événement ne fascine pas les Chinois, et pour cause. Les élections au scrutin indirect semblent écarter la population, peu consultée sur le sort politique de son pays. Un pays coupé du reste du monde.

Facebook et Twitter sont interdits de séjour en Chine . Les autorités en ont bloqué l'accès. Seuls 0,04 % de la population chinoise est connectée. Cela n'empêche pas les Chinois d'être accrocs aux réseaux sociaux. Seulement ils sont chinois.


Renren :
Le réseau social étudiant le plus puissant, regroupe quasiment autant de membres que Facebook dans le monde, soit près de 845 millions de membres. On peut y partager avec ses amis du texte, des photos, des vidéos, comme sur son homologue américain. Renren est coté en bourse et vise à devenir numéro 1 mondial.


Weibo :
Le deuxième réseau social utilisé en Chine est un site de micro-blogging. Lancé par Sina Corporation en 2009, il regroupe près de 300 millions d'utilisateurs et attire 700 millions de visites par jour. Le site fonctionne sur le même principe que Twitter, mais intègre en plus des applications, des jeux et du commerce social.


Qzone :
Il est centré sur la musique. Il est similaire à Myspace. Grâce au lien avec la messagerie instantanée QQ, Qzone regroupe 480 millions d'utilisateurs partageant statuts, photos et musiques.
Sophie Rosenzweig pour ARTE Journal


à consulter aussi






Edité le : 08-11-12
Dernière mise à jour le : 08-11-12