Taille du texte: + -
Accueil > Europe > Karambolage

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

> Emission du 02 novembre 2008 > le portrait : le "Schornsteinfeger"

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

Un magazine de Claire Doutriaux

Emission du 2 novembre 2008 - 02/11/08

le portrait : le "Schornsteinfeger"

Le Parlement allemand est en train de voter une loi qui met le monopole du ramoneur en péril. Il est donc urgent que Hajo Kruse vous présente cette personne très particulière : le ramoneur allemand.

Previous imageNext image
Heureux, les habitants de l’Allemagne. Car ce pays dispose d’une loi originale : elle stipule que des "porte-bonheur" sont tenus de rendre visite régulièrement à tous les foyers allemands. Et voici la panoplie du porte-bonheur agréé par l’Etat : haut-de-forme noir, pantalon noir, veste noire, raclette, balai, échelle. C’est le Schornsteinfeger, le ramoneur. En Allemagne, les ramoneurs portent bonheur : qu’il s’agisse de cartes postales, figurines en plâtre, bonhommes en cure-pipes ou porte-clefs. Rien de plus logique d’ailleurs : car un ramonage régulier empêche les feux de cheminée. Mais pour accéder au bonheur, il faut rencontrer un vrai ramoneur. La coutume veut alors que vous effleuriez sa veste et que vous vous maculiez au passage d’un peu de suie.

Curieusement, le ramoneur français ne porte pas bonheur. Il est vrai qu’il n’a ni costume noir ni haut-de-forme, sauf peut-être en Alsace. Mais ce qui fait vraiment la différence par rapport à son confrère allemand, c’est ça : quand un ramoneur sonne à votre porte, la loi allemande vous oblige "à lui autoriser l'accès à la propriété et au logement afin qu'il puisse procéder au contrôle et au nettoyage des installations de chauffage et d'évacuation de fumée." Car le ramoneur allemand est missionné par l’Etat.

Dans un évident souci d’organisation, l’Allemagne a été divisée en huit mille secteurs de ramonage. Pour chaque secteur, il y a un seul et unique maître-ramoneur qui a le monopole du ramonage. Autrement dit : dans un même secteur, seuls le maître-ramoneur et ses employés sont autorisés à ramoner les cheminées. Les tarifs sont fixés par les autorités, tout comme la fréquence des visites qui comprennent outre le ramonage des cheminées le contrôle des appareils de chauffage et des systèmes d’évacuation des fumées. Si quelque chose cloche, le ramoneur peut prescrire une réparation. Le monopole du ramonage, qui rappelle souvent les corporations du Moyen-Âge, divise depuis un certain temps les esprits outre-Rhin. Pourtant, ces hommes en noir sont encore et toujours considérés par l’opinion allemande comme de vrais porte-bonheur et ils jouissent d’une réputation de sérieux, qui manque parfois à leurs collègues français.

Car sur les toits français, c’est le règne de la libre concurrence. Ici aussi, chacun est tenu de faire ramoner régulièrement sa cheminée, mais la France n’est pas divisée en secteurs de ramonage et il n’y a personne pour vérifier le respect du règlement. Les innombrables ramoneurs français se livrent une guerre sans merci, ils glissent des prospectus dans les boîtes aux lettres et frappent parfois aussi sans crier gare aux portes des particuliers. La plupart du temps, personne ne leur ouvre. Car comment vérifier si le ramoneur présumé a suivi une formation, si ses tarifs ne sont pas exorbitants et si sa société existe réellement ? En France, ces ramoneurs-là n’ont pas bonne réputation : ni en tant que ramoneur ni en tant que porte-bonheur. En France, il est préférable de faire appel à un fumiste pour l’entretien de sa cheminée. Car les fumistes-ramoneurs sont en fait les seuls ramoneurs à avoir un diplôme.

Ironie de l’histoire : quand on dit de quelqu’un en France : "c’est un vrai fumiste", ça veut dire que cette personne manque de sérieux, alors qu’en fait les fumistes sont de vrais ramoneurs tandis que les ramoneurs autoproclamés sont souvent de vrais fumistes. Vous suivez ?

Edité le : 31-10-08
Dernière mise à jour le : 16-05-12