Taille du texte: + -
Accueil > Monde > 28 minutes

Du lundi au vendredi à 20h05

Elisabeth Quin et son équipe décryptent l'actualité autrement.

> Ce soir > La Syrie / L'Express et la misogynie / Réforme de l'éducation

Du lundi au vendredi à 20h05

Elisabeth Quin et son équipe décryptent l'actualité autrement.

Du lundi au vendredi à 20h05

L'émission du 10 octobre 2012 - 10/10/12

La Syrie / L'Express et la misogynie / Réforme de l'éducation - 28 minutes

Avec Judith Bouvier, Christophe Barbier, Nathalie Mons, François Bayrou et Emmanuel Davidenkoff


Vous pouvez (re)voir l'émission pendant 7 jours sur ARTE +7 après la diffusion à l'antenne.


A la Une ce soir :

 

  • Edith Bouvier : mon enfer en Syrie

Après plus de 32 000 morts en près de 19 mois, les violences à travers la Syrie n’ont cessé de sévir ces derniers jours : 1000 personnes ont perdu la vie la semaine dernière et plus de 300 ces deux derniers jours. En effet, les combats et les bombardements continuent de faire rage notamment à Alep, ville principale du Nord-Ouest du pays et théâtre d’une bataille acharnée entre soldats et rebelles, mais aussi à Damas et à Homs. Depuis le soulèvement contre le régime de Bachar el-Assad en mars 2011, le calvaire de la population syrienne se poursuit.

La révolution en Syrie, notre invité du soir Edith Bouvier l’a vécue de très près. Journaliste et reporter au Figaro, gravement blessée à Homs dans les bombardements qui ont tué plusieurs de ses confrères en février dernier, elle publie aujourd’hui, aux Editions Flammarion, « Chambre avec vue sur la guerre ».

 

  • Christophe Barbier : « Expressément » misogyne

 Demain dans les kiosques, la Une de l’Express fait des émules. François Hollande désarçonné, sourcils froncés, regard apeuré, lèvres pincées face à « ces femmes qui lui gâchent la vie » : Ségolène Royal, Valérie Trierweiler, Martine Aubry, Cécile Duflot, Angela Merkel. « Machiste », « sexiste », « dégueulasse », « navrant », « racoleur »… depuis la mise en ligne de la couverture de l’hebdomadaire, les critiques fusent sur la toile.

Elisabeth Quin reçoit ce soir le directeur de la rédaction du journal qui fait polémique, Christophe Barbier, se défendant de cette présumée misogynie : « Finalement, que des femmes donnent du fil à retordre au président, c'est la preuve de leur montée en puissance...».

  

Le Grand Angle de 28’ :

 

  • École : une réforme super molle

Hier François Hollande présentait, lors d’un discours à la Sorbonne, les grands axes de sa politique de l’Éducation : retour à 4 jours et demi d’école en primaire, notation et limitation des redoublements, fin des devoirs à la maison, création d’écoles du professorat, etc. Huit mois après le discours d’Orléans, dans lequel le candidat à la présidence parlait de « refondation de l’école » basée sur une « large concertation », il semble que les pistes de réforme de l’Éducation Nationale, esquissées hier par le Président de la République, suscitent un engouement plus que mitigé.

Elisabeth Quin, avec à ses côtés Renaud Dély et Nadia Daam, accueille pour en débattre : François Bayrou, ministre de l'Education nationale de 1993 à 1997, Nathalie Mons, sociologue et co-auteur du rapport sur la refondation de l’école, Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de l'Etudiant.

 

Ce soir, notre « homme du monde » Juan Gomez, nous emmène en « Finlande : pourquoi sont-ils les meilleurs ? », tandis que « Désintox » se penche ce soir sur le vice-président du Front National « Florian Philippot et les syndicats de l'Éducation Nationale ».



Edité le : Tue Jan 05 00:00:00 CET 2010
Dernière mise à jour le : Wed Oct 10 17:28:48 CEST 2012