Taille du texte: + -
Accueil > Europe > Karambolage

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

> Emission du 05 août 2012 > la question : le moule à manqué

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

Un magazine de Claire Doutriaux

Rediffusion - 05/08/12

la question : le moule à manqué

Cordula Treml, une téléspectatrice de Munich, nous pose la question suivante : "Dans une recette française de gâteau au chocolat, il est écrit qu’il faut utiliser un moule à manqué. Pouvez-vous me dire ce dont il s’agit ?"

Previous imageNext image

Nous avons demandé à Madame Catherine Bérange, professeure d’histoire de la vie quotidienne, de bien vouloir répondre à la question de notre téléspectatrice :

Chère Madame Treml, le moule à manqué est un moule à gâteau rond muni de bords élevés. Il existe différentes tailles et formes et depuis peu il en existe avec des bords amovibles, tout comme les moules à gâteau allemands.

Le "moule" signifie en français forme, modèle, ici moule de pâtisserie. "Manqué", c’est bien sûr le participe passé du verbe manquer, qui signifie littéralement rater ou échouer.

Cette expression étonnante est très curieuse pour les Français puisqu’elle contient une faute de grammaire. Logiquement, ça devrait être un "moule à manquer" et non un "moule à manqué". Et d’ailleurs, les Français écrivent souvent cette expression de manière erronée, mais en fait grammaticalement correcte, avec un "-er" au lieu d’un "-é".


Mais alors, d’où vient cette mystérieuse appellation ? S’agit-il d’un moule auquel il manque quelque chose ? Non, il s’agit d’un moule dans lequel quelque chose a été raté, manqué : On prétend que ce terme est apparu en Savoie au début du 19ième siècle : quelqu’un aurait préparé un gâteau qui n’aurait jamais levé. Il était donc raté ou plutôt "manqué". Il aurait cependant été servi après avoir été récupéré, grâce à un glaçage de beurre et de pralin. L’appellation "manqué", qui désignait au départ le gâteau, a fini par passer du gâteau au moule que l’on nomme toujours comme ça aujourd’hui.

À propos, ne craignez rien pour vos gâteaux au chocolat : même avec un "moule à manqué", vous les réussirez. Enfin, la plupart du temps.

Voilà, j’espère avoir répondu de façon satisfaisante à la question de votre téléspectatrice.

Texte : Catherine Bérange
Image : Aurélie Pollet, Christine Gensheimer & Dagmar Weiss


Edité le : 10-07-12
Dernière mise à jour le : 19-07-12


+ de Europe