Taille du texte: + -
Accueil > Europe > Karambolage

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

> Emission du 31 octobre 2010 > la question : Sylt

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

Un magazine de Claire Doutriaux

Emission du 31 octobre 2010 - 31/10/10

la question : Sylt

Une téléspectatrice  française, Hélène Champel, nous pose la question suivante : "Je reviens d’un voyage dans le Nord de l’Allemagne et j’ai vu à plusieurs reprises sur les vitres arrière des automobiles un auto-collant bizarre tout noir et en longueur. Pouvez-vous m’expliquer ce dont il s’agit ?"

Previous imageNext image

Nous avons demandé à Margit Förster, professeur d’ethnologie, de nous expliquer le sens de cet autocollant.

"Eh bien, je pense que ce long autocollant noir comme vous dites est celui-ci :

Il représente l’île de Sylt, la plus grande et la plus nordique des îles de la Frise, ces îles situées dans la Mer du Nord, au large des côtes du Schleswig-Holstein et du Danemark.

C’est une île très jolie réputée pour ses grandes plages de sable blanc, très fin, ses dunes, ses buissons d’églantier, sa bruyère et ses falaises rouges. Sylt est reliée au continent par une digue, le "Hindenburgerdamm".

Alors, dès la fin du 19ième siècle, Sylt se transforme en station balnéaire : la grande bourgeoisie et l’intelligentsia du Nord de l’Allemagne aiment passer les vacances dans ce lieu sauvage mais protégé par le "Gulf Stream".

Cette première génération d’estivants de l’époque wilhelminienne a construit de riches villas.  Puis, peu à peu, les fermes trapues au toit de chaume, typiques pour Sylt, se sont transformées en résidences secondaires très prisées.

Quand, dans les années 60, l’ île se démocratise et devient un lieu très fréquenté, son image commence à changer de façon radicale : les anciennes fermes et villas du tournant du siècle se retrouvent encerclées par les immeubles et les hôtels. Mais Sylt reste Sylt. Et le coût du terrain à bâtir atteint le record absolu de l’Allemagne. Vous comprenez que ceux qui fréquentent l’île ne sont pas peu fiers d’appartenir à la "Schickeria", comme on appelle en allemand ceux qui ne se prennent pas pour rien.

Voilà pourquoi, dans les rues de Hambourg, par exemple, vous verrez fréquemment, à l’instar de notre téléspectatrice, cet auto-collant sur les voitures. Parfois, l’inscription "Sylt" y figure en toutes lettres, mais ça, ça fait un peu nouveau riche. Il est beaucoup plus snob de coller juste discrètement, très discrètement le seul tracé de l’île en signe de votre appartenance au club très sélect des initiés.

Voilà ! J’espère avoir répondu à la question de votre téléspectatrice !"


Texte : Hélène Champel, cd
Image : Timo Katz & Christine Gensheimer & Dagmar Weiss



la question : Sylt est disponible sur le DVD 9

Edité le : 29-10-10
Dernière mise à jour le : 27-03-14