Taille du texte: + -
Accueil > Europe > Karambolage

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

> Emission du 7 juin 2009 > l'usage : le Bounty

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

Un magazine de Claire Doutriaux

Emission du 7 juin 2009 - 07/06/09

l'usage : le Bounty

Certes, Jeanette Konrad est allemande, mais elle est quasiment bilingue. Toutefois, il lui arrive curieusement d’avoir un peu de mal à nous comprendre, nous les Français, mais voyez plutôt…

Previous imageNext image

Je suis allemande et j’habite à Paris. Après cinq ans passés ici, je parle français presque couramment, mais j’ai parfois du mal à comprendre les Français. Étonnamment, le problème ne se pose pas en français, mais en anglais. Quand vous, les Français, vous prononcez des mots anglais.

Un petit exemple datant de l’époque où je partageais un appartement avec Amélie, mon amie française : "Jeanette, tu veux un 'bounetie' ? " me demande Amélie depuis la cuisine. 'Bounetie' ? Je ne vois pas ce qu’elle veut dire. Amélie insiste : "Tu n’aimes pas les 'bouneties' ?" Aïe. Je pressens que je viens de passer pour une Allemande ignare. Dans la cuisine, je vois alors Amélie en train de grignoter avec délice une barre de chocolat, et à côté d’elle le fameux emballage bleu et blanc : un bounty .

C’est que nous autres Allemands, nous disons 'baounty'. Nous essayons toujours de prononcer les mots anglais à l’anglaise. Contrairement à vous, qui avez l’habitude de franciser les noms d’origine étrangère sans sourciller. Vous, quand vous parlez de 'Matte Damonne', on a du mal à comprendre de qui vous parlez puisque chez nous, cet acteur américain est connu sous le nom de Matt Damon. Vous dites 'Haut-Li-Oudes' au lieu de Hollywood, 'Quirque Douglasse' au lieu de Kirk Douglas, 'Montit Piton' au lieu de Monty Python, et bien sûr, pour vous, un iMac est un 'imaque'. Et si vous parlez de 'Manatane', et qu’un Allemand vous demande alors : " 'Manatane', qu’est-ce que c’est ? Jamais entendu parler…", vous êtes carrément indignés.

Mais il y a une chose qu’il faut quand même vous laisser : vous êtes plus conséquents que nous. Car l’habitude allemande de vouloir tout prononcer de façon internationale, à l’anglaise, à l’espagnole ou à l’italienne, échoue au plus tard lorsque nous faisons un pas vers l’Est : les Allemands ne vont pas jusqu’à prononcer Moscou 'Moskva'. Vous, les Français, vous êtes donc peut-être plus logiques, mais vous êtes parfois mauvais perdants, il faut bien le dire. Voici ce qu’Amélie m’a répondu quand je me suis écriée, presque avec soulagement : "Ah, tu veux dire un bounty ! " Elle m’a singée avec un léger agacement : "Ah, bien sûr, un 'baounty', Mademoiselle parle anglais, tu veux un 'baounty', alors ? "

Attention donc, mes chers compatriotes, quand vous voulez parler à nos amis français du dernier film que vous avez vu au cinéma : dites plutôt 'Umma Turemane'. Sinon vous pourriez passer pour un snob ! Pour éviter cela, et aussi tout simplement pour me faire comprendre, je me suis mise moi aussi à parler des fugues de 'Baque', du fabricant de soupe 'Majie' et de la barre chocolatée 'Nutse'.

Edité le : Fri Jun 05 18:31:53 CEST 2009
Dernière mise à jour le : Wed May 16 14:08:36 CEST 2012