Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Journal

ARTE Journal

Le journal de l'actualité européenne

> > L'internet du futur géré par des citoyens : utopie ou avenir ?

ARTE Journal - 16/08/13

L'internet du futur géré par des citoyens : utopie ou avenir ?

Depuis les affaire Prism et Tempora, les inquiétudes concernant la protection des données sur l'Internet sont de plus en plus vives en Allemagne. Comment protège-t-on ses informations personnelles de l'espionnage et des utilisations abusives ?

"Freifunk", littéralement "antenne libre" regroupe des activistes de l'Internet qui apportent une réponse simple : un réseau décentralisé appartenant aux citoyens qui ne se servirait pas des géants de l'Internet, en qui ils ne font plus confiance.

A Freifunk, les participants se connectent entre eux et non plus aux gros fournisseurs d'accès à internet. Cet Internet alternatif n'est relié que par quelques coins à l'Internet traditionnel. Les données qui y transitent sont anonymes, donc protégées de l'espionnage. Les pages consultées par les utilisateurs ne sont pas non plus contrôlées par l'extérieur : ce sont les utilisateurs qui décident eux-même de ce qui est autorisé.

Il y a environ 300 points d'accès publiques dans la ville de Hambourg . Dix à quinze nouveaux participants y arrivent chaque semaine. Partout dans les grandes villes d'Allemagne, ce type d'accès à l'Internet est en plein essor.

Si les citoyens allemands se soucient de développer des technologies plus respectueuses de leur vie privée, les internautes français n'en font pas une priorité. Les quelques initiatives de réseaux sans fil communautaires restent peu connues du grand public. La Fédération France Wireless promeut le « partage de tout contenu numérique à des débits élevés entre voisins » et aide à l'acheminement du haut débit dans les zones rurales.

Plus proche de l'initiative allemande, la Fédération French Data Network regroupe une vingtaine de Fournisseurs d'Accès à Internet locaux qui oeuvrent pour un Internet libre et neutre. Leurs principes : la liberté d'expression sur le réseau, la neutralité du Net, la gestion participative du réseau et la diffusion de la connaissance sur les dessous d'Internet.


Edité le : 16-08-13
Dernière mise à jour le : 16-08-13