Taille du texte: + -
Accueil > Europe > Karambolage

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

> Émission du 23 janvier 2011 > l'expression : manger son pain blanc

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

Un magazine de Claire Doutriaux

Émission du 23 janvier 2011 - 23/01/11

l'expression : manger son pain blanc

Maija-Lene Rettig nous propose de réfléchir à l’origine d’une expression bien française : manger son pain blanc.

Previous imageNext image

Connaissez-vous l’expression française "manger son pain blanc"?

Par exemple, un an après l’élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République, on pouvait lire dans les journaux français : "Le Président a mangé son pain blanc", ce qui signifiait qu’il avait derrière lui les mois les plus faciles de son quinquennat et que maintenant, les difficultés allaient commencer.

Certes, nous savons tous que les Français mangent beaucoup de pain blanc, comme la baguette, mais cela n’explique pas vraiment le sens de l’expression : "manger son pain blanc".

En fait, quand on dit de quelqu’un qu’il a "mangé son pain blanc", cela sous-entend qu’il ne lui reste plus que du pain noir à manger.

Et c'est au Moyen-Âge qu’il faut chercher l’origine de cette expression.

À cette époque, le pain blanc n'était pas le quotidien de tous les Français : en effet, pour obtenir du pain blanc, il faut moudre et raffiner les céréales, une opération que tous ne pouvaient pas s´offrir ! Seules les classes aisées pouvaient y prétendre.

Les pauvres ne mangeaient que du pain de qualité inférieure : du pain noir. Un pain qui, la plupart du temps, n'était même pas fabriqué à base de farine de céréales, mais à base de fèves, de lentilles ou de racines.

On trouve l’expression pour la première fois en 1515 dans un poème de Guillaume Cretin dédié à Marie d'Angleterre, femme du Roi de France Louis XII. Dans ce poème que je vais vous traduire en français moderne, Marie d’Angleterre se lamente :

Coeur affligé, tu ne t'es pas plaint sans raison
Ce jour est pour toi une calamité :
Maintenant je dois briser mon pain noir
Car j'ai mangé mon pain blanc le premier.
Pleurez mes yeux et versez de l'eau
Et quand jaillissent deux grands ruisseaux,
Que des vraies larmes sans cesse s’écoule…

Eh oui, Marie était pleine de douleur car le Roi était mort le 1er janvier 1515, quelques mois seulement après son mariage. Elle ne pouvait donc plus prétendre rester reine, elle allait redevenir une simple roturière, elle avait "mangé son pain blanc".


Texte : Maija-Lene Rettig
Image : Nicolas Cappan & Virginie Baudry



l'expression : manger son pain blanc est disponible sur le DVD 10

Edité le : 21-01-11
Dernière mise à jour le : 16-05-12


+ de Europe