Taille du texte: + -
Accueil > Culture > Tracks

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

> Emission 17 juin 2004 > Livre - Sonny Barger

Tracks

Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, tous les samedis à partir de 23h.

Tracks

2004.06.17 - 22.45 : tracks - 02/09/08

Interview de la semaine - Sonny Barger

Il est l'un des pires cauchemars américains. En 1957, Ralph "Sonny" Barger, fonde son premier club de bikers à Oakland, prés de San Francisco. Dix ans plus tard, son gang de motards est le plus sauvage de Californie: les Hell's Angels représentent la face sombre de la contre-culture des sixties. Drogues, bas tons et chopper, leur Equipée Sauvage, c'est pas du cinéma.

Abandonné par sa mère, élevé par un père ouvrier, Sonny Barger se trouve une famille chez les un pour cent de bikers californiens qui refusent de suivre le code de bonne conduite de l'American Motorcycle Association. Son club recrute tous les durs-à-cuire. En 69, chargés de la sécurité au concert des Stones à Altamont, les Hells poignardent un spectateur et signent la mort du Peace and Love. Soupçonnés de racket, ils sont depuis 35 ans dans l'oeil de mire de la justice. A 66 ans dont treize derrière les barreaux, l'ange de l'Enfer présente sa biographie au QG parisien des Hells. Enfin tranquille Sonny?

Sonny Barger : Avec le New Patriot Act qui augmente les pouvoirs du FBI, ils essaient de remettre ça. Maintenant, ils disent qu'on est des terroristes. Dès qu'ils ont un problème et qu'ils ne savent pas quoi faire, ils s'en prennent à nous
.............................................
  • Le livre
Hell's Angel
de Ralph-Sonny Barger
Avec la collaboration de Keith et Kent Zimmerman
Traduit par Alain Dister
chez Flammarion
Collection Pop culture
>> Le site de l'éditeur

"Je roulais en tête de toute la bande, et je sentais qu'aucune puissance ne pourrait nous arrêter. C'était comme si j'étais devenu le chef Crazy Horse, menant la charge à la tête de centaines et de centaines de motos filant toutes à 130 à l'heure. Les gens, dans les petites villes, entendaient le grondement de nos bécanes longtemps avant de nous apercevoir [...]. Je ne possédais pas des millions de dollars, je n'étais pas non plus en couverture de Time Magazine. Mais ce que j'avais, c'était le respect. Le respect de ceux qui comptaient sur moi. Après tout, je me suis dit, j'étais Sonny Barger. J'étais un Hell's Angel. "

  • Liens
>> Site officiel de Sonny Barger
>> Une interview

.............................................
TRACKS
Jeudi 17 juin 2004 à 22h45
Rediffusion le 19 mai à 17h45
Rédaction: ARTE France, Program33
.............................................

Edité le : 16-06-04
Dernière mise à jour le : 02-09-08