Taille du texte: + -
Accueil > Europe > Regards croisés > Regards croisés > Regards croisés n° 2

ÉDITORIAL - 13/04/06

Regards croisés n° 2

L’EUROPE DANS LE DÉBAT INTELLECTUEL


logo_arte_college_d

Partout en Europe, le vieillissement de la population, l’accroissement des déficits publics et la pression exercée sur le marché du travail par la mondialisation de l’économie mettent à mal le consensus social construit, dans un cadre démocratique, aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Les espoirs déçus, les frustrations subies et les inquiétudes ressenties par une majorité de citoyens dans le domaine social, notamment dans les classes populaires, font voler en éclat les majorités, lors des scrutins politiques nationaux, et condamnent les consultations référendaires sur l’Europe à la tentation du refus.

Comment en sortir ? En maintenant, même au prix du déclin, le rôle de l’État protecteur ? En sacrifiant des acquis sociaux sur l’autel de la croissance et de la compétitivité pour redynamiser nos économies ? Ou en cherchant, dans un sursaut, à imaginer un nouveau contrat social, qui s’appuie non seulement sur l’État mais aussi sur la société civile ? C’est toute la question débattue aujourd’hui dans nos différents pays.

Regards croisés consacre son numéro 2 à l’Europe sociale, selon l’approche testée pour le numéro 1 sur les relations transatlantiques. Cette fois, onze étudiants de la promotion Beethoven 2005-2006 du Collège d’Europe de Bruges et de Natolin, se sont portés volontaires pour participer à l’expérience. Guidés par Isabella Torta, assistante de recherche, qui avait participé au numéro 1,  ils ont lu, dans leur langue maternelle, les prises de position parues dans les grands journaux ou les dossiers publiés dans les revues sur la question, ces derniers mois, dans leurs pays respectifs : Allemagne, Espagne, Estonie, France, Hongrie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède. Fonctionnant comme une rédaction européenne à distance, ils ont porté un regard attentif et critique sur la production intellectuelle de journalistes, de penseurs et de politiques qui pourraient être leurs pères.

De cette confrontation des regards et des générations, raison d’être de cette rubrique initiée par ARTE en partenariat avec le Collège d'Europe, nous attendons une réflexion vivante, en mesure de rendre compte avec simplicité de questions complexes, à la condition de prendre la peine de les mettre en perspective.

Nous espérons ainsi contribuer à enrichir le débat dans chacun de nos pays et à l’inscrire dans l’espace public européen dont nous observons les prémices, d’une année sur l’autre. Le numéro 3, en ligne le 31 mars, portera sur l'énergie.
Claire Poinsignon
Chargée de mission Europe
ARTE France
et
Robert Picht
Vice-recteur du campus de Natolin
Responsable des études européennes interdisciplinaires approfondies
Collège d’Europe de Bruges et de Natolin
Ont participé à ce numéro :

Wynand Brandts (Pays-Bas)
Amandine Crespy (France)
Anders Flood (Suède)
Lóránt Havas (Hongrie)
Adeline Lautissier (France)
Seema Mistry (Royaume-Uni)
Daniel Molinuevo (Espagne)
Frauke Muth (Allemagne)
Florian Oel (Allemagne)
Colin M. Raftery (Royaume-Uni)


POUR EN SAVOIR PLUS

Sur la rentrée de l’année académique 2005-2006, célébrée le 19 octobre 2005 et le choix de Beethoven comme figure tutélaire, consultez le site du Collège d’Europe de Bruges et de Natolin et lisez le discours du recteur, Paul Demaret.  

Sur Beethoven

  • Un site très riche sur le compositeur Ludwig van Beethoven, son œuvre, sa vie et son rôle dans le monde de la musique, mais qui propose aussi une bibliographie détaillée, une discographie à jour et les concerts à venir.
  • Un site réalisé avec la complicité active de l'association Beethoven France (ABF), l'association francophone des passionnés de Ludwig van Beethoven.

Sur ARTE
Chaque samedi à 19 h, Forum des Européens, met en scène – à travers discussion en plateau et reportages – un sujet d’actualité qui concerne les citoyens de toute l’Europe. Un rendez-vous à ne pas manquer pour ceux qui s’intéressent au débat vivant sur le devenir de l’Europe.


PARTENAIRES ASSOCIÉS

Regards croisés est soutenu par le site de l'Institut Goethe qui a une importante rubrique consacrée à l’Europe. Le point fort de cette rubrique présente des prises de position et rend compte de discussions sur le processus d’unification, l’élargissement et l’identité européenne mais aussi sur des questions singulières comme les facettes du modèle social européen. En allemand ou en anglais.



Notre web magazine est également soutenu par le site EurActiv, portail indépendant, d'accès gratuit, qui propose des informations et des dossiers sur les questions européennes. Avec 145 000 lecteurs par mois, le site est un outil de travail important pour les professionnels des politiques de l'Union européenne : fonctionnaires, journalistes, entrepreneurs, membres d’organisations non gouvernementales (ONG) ou laboratoires d'idées (“think tanks”)... Il est actuellement disponible en trois langues : le contenu original du site, rédigé en anglais, est partiellement traduit en français et en allemand. Découvrez notamment la section Europe sociale d'EurActiv.


Publié par l’association Europa einfach e.V., le site Europa-digital est en ligne depuis mars 2001. Il se situe dans la continuation de la rubrique Europa, fondée en 1999 sur le site Politik-digital. Mais il a été développé et enrichi. En Allemagne, ce magazine indépendant fait partie des sites les plus renommés sur l’Europe.


...............................................
Regards croisés n° 2,
L’Europe sociale malmenée
...............................................

Edité le : 09-12-05
Dernière mise à jour le : 13-04-06