Taille du texte: + -
Accueil > Europe > Karambolage

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

> Emission du 26 mars 2006 > l'objet : la "Berliner Schlüssel"

Un magazine de Claire Doutriaux

Tous les dimanches à 20h00 Karambolage se penche sur les particularités de la culture quotidienne française et allemande.

Un magazine de Claire Doutriaux

Emission du 26 mars 2006 - 26/03/06

l'objet : la "Berliner Schlüssel"

la "Berliner Schlüssel"


Corinne Delvaux nous présente aujourd’hui une clef allemande à la forme plutôt déroutante, mais voyez par vous-même :


schlussel_1.jpg.imageDataVoici une clef. Regardez-là bien : elle présente une particularité. Eh oui, elle a des dents des deux côtés, à chaque extrémité et comme elle n’a pas de tête, il faut rajouter un petit élément avec un anneau, comme ça, pour pouvoir l’accrocher à son porte-clef. Une clef très surprenante pour les Français. Une clef très surprenante aussi pour la plupart des Allemands. Car, cette clef, on ne la trouve qu’à un seul endroit : à Berlin. Elle s’appelle d’ailleurs : Berliner Schlüssel, clef berlinoise ou parfois encore Doppelschlüssel, clef double.

Voici la porte d’un immeuble berlinois. Un immeuble cossu de la fin du XIX ième siècle, un immeuble du Gründerzeit, des années qui suivirent la création de l’unité allemande par Bismarck. Et voici un Bavarois de passage à Berlin, un Bavarois à qui un ami a gentiment prêté la clef de son immeuble. Il semble tout à fait décontenancé avec cette drôle de clef dans la main face à une serrure qui, à y regarder de plus près, s’avère être plutôt bizarre. Par quel côté doit-il introduire la clef ? Et où l’introduire exactement ? Il se sent très bête. Une serrure, une clef. Quoi de plus banal.

schlussel_2.jpg.imageDataBon, regardez. Il introduit la clef dans la serrure, il la tourne, il ouvre la porte, mais, voilà, il y a un problème : il ne parvient pas à retirer sa clef de la serrure. Elle semble bloquée. Non mais vraiment ! Du calme. Il recommence. Il met la clef dans la serrure, il tourne la clef, il ouvre la porte, il tire la clef… zut alors, ça ne marche pas. Impossible de retirer la clef tout en ouvrant la porte. Rien à faire. Ses tentatives désespérées pour entrer dans la maison restent vaines.

Voilà bien sa chance. Naturellement, il est minuit passé et il pleut. Allez, comme nous ne sommes pas méchants, nous allons faire déambuler à ce moment précis et comme par hasard un gentil Berlinois qui promène son chien. Voyez comme il rassure notre ami bavarois. Il suffit d’introduire la clef, de bien pousser la clef à fond dans la serrure, d’entrer dans le hall de l’immeuble et là surprise : la clef l’attend de l’autre côté de la porte. Il faut maintenant tourner cette clef pour fermer la porte avant de la récupérer. Ouf !

schlussel_3.jpg.imageDataPourquoi ce mécanisme sophistiqué ? Pour obliger les citoyens négligents à bien fermer la porte à clef, bien sûr. C’est en 1912 qu’un serrurier berlinois du nom de Johann Schweiger invente ce système. La Berliner Schlüssel connaît ses heures de gloire dans la première partie du XXième siècle mais il faut bien reconnaître qu’elle est maintenant en voie de disparition. Il était donc urgent que karambolage lui consacre quelques minutes…


Texte : Corinne Delvaux
Image : Büro Otto Sauhaus & Markus Seitz




l'objet : la "Berliner Schlüssel" est disponible sur le DVD 4

Edité le : 23-03-06
Dernière mise à jour le : 18-03-11