Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Journal

ARTE Journal

Le journal de l'actualité européenne

> Présidence espagnole de l'UE > Industrie de la chaussure

31/12/09

Espagne : Industrie de la chaussure

(Espagne, ARTE Info, 30.12.2009) Dès le premier janvier l'Union européenne sera présidée par une Espagne... en très petite forme économique. Les moteurs traditionnels de la croissance (tourisme, bâtiment) sont en panne, la crise a emporté des pans entiers de son industrie, et dans certaines régions le taux de chômage dépasse 20%. Elche, l'ancienne métropole espagnole de la chaussure, est un exemple parmi d'autres.

précédente suivante


Lorsqu'elle passe dans cette avenue, Teresa Lopez est toujours un peu nostalgique. Les entrepôts ont remplacé les célèbres usines de chaussures de Elche qui bordaient la route. 38 pour cent des chaussures espagnoles étaient fabriquées ici. Question travail, Teresa avait l'embarras du choix. Aujourd'hui, la plupart des bâtiments sont vides. Teresa Lopez, une ancienne couturière, raconte : "J'ai travaillé ici autrefois. On était 300 ouvrières. Puis il y a eu la crise. Du jour au lendemain, on s'est retrouvé dans la rue."

Les seuls bâtiments occupés appartiennent à la nouvelle concurrence. Très vite, les Chinois ont investi le marché espagnol. Bien sûr ce n'est pas du cuir, mais les prix défient toute concurrence : Trois euros seulement la paire de bottes ! Il y a quelques années encore, les usines de la ville assuraient l'entière fabrication des chaussures. Sur 40 entreprises, une seule a survécu. Pour contrer les prix de la concurrence, Wonders mise sur la qualité et le marché international. Une orientation qui n'a permis aucune création de poste. Aujorud'hui, la direction s'inquiète. Ruben Carbonell est gérant de l'entreprise Wonders : "De nombreuses familles peuvent à peine se payer des chaussures. La plupart n'ont pas assez d'argent pour racheter leurs hypothèques. L'Espagne est en pleine récession. Le niveau du produit intérieur brut est très bas comparé au reste de l'Europe."

L'agence espagnole pour l'emploi a elle aussi du fil à retordre avec la chaussure made in Spain. Dans ce domaine, plus de 1.100 chômeurs viennent maintenant grossir les rangs des 14.000 sans emploi issus du tourisme. Emilio Domenech, directeur du centre de reconversion de Elche, constate : "Notre but est de les reconvertir pour qu'ils puissent travailler dans des secteurs comme le tourisme et les services." Teresa Lopez a maintenant accepté un poste de femme de ménage. Un plein temps d'abord, devenu temps partiel. Elle raconte : "Ils m'ont enlevé des heures pour les donner à des collègues qui n'avaient plus de travail de tout." Mais Teresa ne se laisse pas abattre, elle s'estime déjà heureuse d'avoir un emploi.

Edité le : 31-12-09
Dernière mise à jour le : 31-12-09