Taille du texte: + -
Accueil > Monde > Gaz de schiste : une énergie qui divise

La malédiction du gaz de schiste

Lech Kowalski met à jour le fossé entre le discours des industriels et la réalité de l’exploitation du gaz de schiste.

> Le gaz de schiste en Europe > Débat au Parlement européen

La malédiction du gaz de schiste

Lech Kowalski met à jour le fossé entre le discours des industriels et la réalité de l’exploitation du gaz de schiste.

La malédiction du gaz de schiste

31/01/13

Débat au Parlement européen

Un Parlement européen prudent

Le 21 novembre 2012, le Parlement européen a adopté deux résolutions concernant les gaz de schiste. Ces votes sont une nouvelle étape d'un processus démarré en 2011 par une initiative de citoyens bulgares et polonais, comme le rappelle Sandrine Bélier, eurodéputée écologiste française.


Si les écologistes, favorables à un moratoire au niveau européen, voient dans ces résolutions une application timide du principe de précaution, les partisans de l'exploitation de cette énergie nouvelle, soulignent la souveraineté laissée aux Etats. Parmi eux, Bogusław Sonik, député européen polonais du PPE, rapporteur d'un des deux textes.


Un débat entre avantages et risques

Pour les pro-gaz de schiste, cette énergie est une opportunité d'acquérir une indépendance énergétique dont les nations auraient tort de se priver au nom de risques hypothétiques. Pour les opposants en revanche, le jeu n'en vaut pas la chandelle.



Les gaz de schiste pour sortir de la crise ?

Une énergie moins chère et la possibilité de devenir exportateurs pour des pays jusque là dépendants des puissances étrangères, voilà qui a de quoi séduire ! Les investissements annoncés pour l'exploration et l'exploitation des gaz des schistes sont colossaux. Le 24 janvier 2013, l'Ukraine et Shell annoncaient la signature d'un contrat qui pourrait déboucher sur l'investissement de 10 milliards de dollars pour l'exploration et l'exploitation des gaz de schiste. Cependant, les informations dont disposent actuellement les industriels et les autorités reposent sur des estimations des capacités de production. Ce n'est qu'au terme des recherches longues et coûteuses qu'il sera véritablement possible de mesurer la rentabilité de l'exploitation des gaz de schiste.


Interviews: Damien Wanner

Edité le : 24-01-13
Dernière mise à jour le : 31-01-13