Taille du texte: + -
Accueil > Europe > Passeport Erasmus > > De Bruxelles à Auschwitz

Passeport Erasmus

Erasmus, le programme européen d’échanges universitaires a fêté ses vingt ans en 2007 : il a permis à 1,5 millions d’étudiants de partir à l’étranger dans le (...)

Passeport Erasmus

27/01/10

De Bruxelles à Auschwitz

Le film « Le Convoi » d'André Bossuroy suit deux étudiants Erasmus à la rencontre d'une jeune femme juive, appartenant à la bourgeoisie cultivée d'Amsterdam, dont on a retrouvé le journal dans les années 80. Le film est diffusé le 28 janvier à l'université Jagiellonian de Cracovie en Pologne, dans le cadre des cérémonies commémoratives qui marquent le 65e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz, en présence du président du Parlement européen, le Polonais Jerzy Buzek.

_______
Extrait 1
Alexandra et Florian, deux étudiants Erasmus, partent sur les traces d'Etty Hillesum, déportée en 1943 au camp d'extermination d'Auschwitz


_______
Extrait 2
Etty face aux premières discriminations anti-juives à Amsterdam


_______
Extrait 3
À Cologne, sur la route de Berlin, Alexandra et Florian rencontrent le rabbin James qui leur parle de la force d'Etty



_______
Extrait 4
Alexandra et Florian arrivent à Auschwitz et y rencontrent deux survivants du camp : Waclaw et Marie



Le Convoi (documentaire de 60 minutes, 2009) a été réalisé avec le soutien de l’Agence EACEA de la Commission européenne (Programme « L’Europe pour les citoyens : une mémoire européenne active ») et de la Fondation du judaïsme de Belgique.

André Bossuroy est un récidiviste. Par « goût de l'humain », ce réalisateur s'est fait une spécialité : donner la parole aux citoyens européens en commençant par les étudiants du programme Erasmus. Nous avons fait écho en 2007 à son travail à travers une série de dix portraits vidéos d'étudiants qui insistaient tous sur la transformation de leur regard avant/après leur année Erasmus.

  • À VOIR

Shoah
Le film inclassable de Claude Lanzmann (1985)

Rediffusé les 20 et 27 janvier 2010 sur ARTE

Il y a quelques années, quand il est tombé sur le Journal d'Etty Hillesum, publié en français en 1985, il a été fasciné par cette jeune Européenne qui avait un amour fou de la vie et une vie intérieure et spirituelle très intense. Lui qui cherche l'absolu s'est senti attiré comme un aimant par cette figure ardente et libre. « Lorsque j’ai découvert le programme européen "Une mémoire européenne active", raconte-t-il, j’ai immédiatement eu envie de réaliser un film sur la vie de cette victime du nazisme. Après avoir présenté trois fois le projet et essuyé deux refus, mon projet fut enfin sélectionné par la Commission européenne et le tournage put commencer. Il s’agit d’une véritable production européenne en sept langues : allemand, anglais, espagnol, italien, français, polonais et russe avec la participation d’étudiants, d’acteurs, d’intervenants, d’artistes et de partenaires issus d’une dizaine de pays de l’Union européenne. Faire un film comme Le Convoi, c’est se mettre au service d’une parole, d’écrits, d’une pensée qui vous dépassent. Avec Etty Hillesum, on atteint cette « couche la plus profonde et la plus intime de l’être humain », selon ses propres mots au terme de son cheminement intérieur ».

André Bossuroy a eu alors l'idée de se rapprocher de l'équipe de Cafebabel.com pour chercher une étudiante Erasmus capable d'incarner le personnage d'Etty : il confie le rôle à la Polonaise Alexandra Jastrzebska, accompagnée dans sa quête par le Français Florian Gravouil. Tourner un road movie jusque dans l'enceinte du camp était une tentative risquée. Mais Alexandra et Florian portent littéralement le film. Parfois on aimerait avoir plus de précisions sur le contexte historique auxquels les écrits d'Etty ou les témoins survivants se réfèrent; à d'autres moments, on n'adhère pas forcément à tous les partis pris d'ordre esthétique du réalisateur mais l'authenticité d'Alexandra et de Florian forcent le respect. La sincérité de leur questionnement aussi. Le travail de mémoire se lit sur leur visage. Il est à l'œuvre à l'écran et c'est là l'essentiel.


Claire A. Poinsignon

Edité le : 26-01-10
Dernière mise à jour le : 27-01-10