Taille du texte: + -
Accueil > Monde > ARTE Journal

ARTE Journal

Le journal de l'actualité européenne

> Culture > Corruption en Espagne

14/12/09

Corruption en Espagne

(Espagne, ARTE Info, 13.12.2009) L'Espagne est peut-être à la veille d'une opération mains propre, comme l'Italie il y a quelques années. De l'autre côté des Pyrénées, en effet, il ne se passe pas une semaine sans qu'une affaire de corruption ne défraie la chronique. Actuellement 750 enquêtes mettent en cause des hommes politiques, ces affaires sont presque toutes liées à la spéculation immobilière - celle-ci a explosé ces dernières années. Les citoyens en ont assez - et ils le font savoir par tous les moyens...

précédente suivante

Reyes et Raquel nimaginaient pas qu'une photo changerait à ce point leur vie. De simples citoyennes, elles sont devenues en quelques semaines les chefs de file dun mouvement anti-corruption, totalement improvisé. Ces dix dernières années plus de 4 milliards deuros auraient été détournés dans le pays.Indignées par tant daffaires, elles ont décidé de passer à laction, de manière originale: "Nous voulions être nues pour appeler à la manifestation pour qu'il y ait un contraste bien clair, face au manque de transparence, à l'opacité, à l'argent sale du parti populaire ici. Et donc on s'offre nus, comme nous sommes venus au monde."

Une photo prise devant le siège du président de région, Francisco Camps mis en examen dans une affaire de pots de vins. Ensuite, pour Reyes et Raquel l'histoire est allée très vite. Elles ont lancé un appel à manifester sur Facebook. Et contre toute attente, elles ont croulé sous les inscriptions: "En 3 semaines de vie sur Facebook, nous avons reçu 7000 inscriptions. Et là on s'est dit, qu'il se passait vraiment quelque chose."

Et le résultat, le voici. Une manifestation impressionnante de 70 000 personnes dans les rues de Valence. Un ras le bol désormais général en Espagne. Santa Coloma, près de Barcelone. Ici aussi, la spéculation immobilière a fait basculer la ville dans la corruption. Des appartements de luxe et un hôtel 4 étoiles ont été construits en lieu et place de logements sociaux. Le maire est désormais en prison.

Là encore, c'est Jordi, un jeune étudiant qui a réussi à mobiliser l'opinion publique: "Nous ne voulons pas du luxe, mais des services publics pour les citoyens. On ne peut pas continuer à perdre tous ces biens ou ces terrains publics, comme ça..." Ce mouvement de colère inquiète aujourd'hui la classe politique. Pour essayer de regagner de la confiance des citoyens, la droite espagnole a annoncé la mise en place d'un code de bonne conduite. Désormais, les cadeaux - coutumes dans beaucoup de villes - doivent absolument être refusés. Ou alors, ils doivent figurer dans le patrimoine municipal. Mais en aucun cas ils ne peuvent être empochés par des élus ou des fonctionnaires.
Pour Reyes et Raquel, la lutte continue, elles souhaiteraient voir leur affiche "non à la corruption" fleurir sur un maximum de balcons en Espagne.

ARTE Info
dimanche, 13 décembre 2009 à 19:45
Pas de rediffusion
(2009, 15mn) ARTE G.E.I.E.

Edité le : 14-12-09
Dernière mise à jour le : 14-12-09