Taille du texte: + -
Accueil > Cinéma > Cuisine et cinéma > Programmes > Le festin de Babette

Cuisine et cinéma

Quel liens la nourriture entretient-elle avec le cinéma ? Pendant deux semaines, menu gastronomique sur ARTE avec un documentaire et quetre films.

Cuisine et cinéma

Jeudi 23.03.06 à 20h40 - 17/03/06

Le festin de Babette

Cuisine et Cinéma


a lire aussi

Un soir d’orage de 1871, Babette débarque sur la côte danoise. Elle fuit Paris et la répression qui s’abat sur la Commune. Dans un petit village du Jutland, elle frappe à la porte de Filippa et Martine, deux vieilles demoiselles filles de pasteur. Babette trouve à s’y employer comme servante. Elle s’intègre au pays, son seul lien avec la France étant un billet de loterie qu’elle rejoue tous les ans. Un beau jour, elle gagne le gros lot. Avec l’argent, elle va offrir aux habitants du village un repas à sa façon.

Plaisirs terrestres et spirituels
Il était une fois deux soeurs... On entre dans Le festin de Babette comme dans un conte. On y rencontre des personnages qui ont les gestes lents et mesurés de ceux qui vivent hors du temps. Le pays d’exil a des couleurs austères : grisaille, chaume mouillé et sévérité luthérienne. Mais les intérieurs et les visages s’éclairent à la lueur des bougies et prennent la patine d’un tableau flamand. Le rythme s’accélère avec les préparatifs du repas : un festin comme les dignes et raides villageois n’en ont jamais vu, avec foie gras, cailles et soupe de tortue. Autour de la table, les joues prennent des couleurs, les langues se délient, la vraie nature des personnes se révèle. Gabriel Axel est resté très proche du texte de Karen Blixen, en respectant sa construction jusqu’au point où toutes les histoires se rejoignent dans un moment de plaisir partagé. Dès la première image, la magie de son film simple et beau, au propos savoureux, fonctionne grâce à d’excellents comédiens – dont Stéphane Audran, éblouissante.



Le festin de Babette
(Babettes Gaestebud)
Film de Gabriel Axel
Danemark, 1987, 1h38mn, VOSTF
Scénario : Gabriel Axel, d’après la nouvelle de Karen Blixen Le dîner de Babette
Avec : Stéphane Audran (Babette), Hanna Steensgard (Filippa jeune), Bodil Kjer (Filippa âgée), Vibeke Astrup (Martine jeune), Birgitte Federspiel (Martine âgée), Jean-Philippe Lafont (Achille Papin), Gudmar Wivesson (Lorenz jeune), Jarl Kulle (Lorenz âgé), Bibi Anderson (une dame de la cour)
Image : Henning Kristiansen
Son : Michael Dela, John Nielsen
Musique : Per Nörgard
Production : Just Betzer, Panorama Film International, Nordisk Film, Danish Film Institute
ARTE FRANCE
(Rediffusion du 22 mai 1995)
OSCAR DU MEILLEUR FILM ÉTRANGER 1988
Multidiffusion le 27 mars à 15h00 et le 2 avril à 0h15

Edité le : Fri Mar 17 16:13:54 CET 2006
Dernière mise à jour le : Fri Mar 17 16:13:54 CET 2006